La chaîne attend l’aval du CSA pour mettre en place une coupure publicitaire dans les journaux de 13H et de 20H qui pourrait lui rapporter plusieurs dizaines de millions d'euros

TF1 va peut-être bientôt couper ses journaux télévisés avec de la publicité
TF1 va peut-être bientôt couper ses journaux télévisés avec de la publicité © AFP / Benjamin Cremel

La concurrence est très inquiète de la décision que pourrait prendre ce mercredi le Conseil Supérieur de l'audiovisuel sollicité par TF1 à l'automne 2016, dans le cadre du renouvellement de sa convention qui arrive à échéance en fin d'année. Une décision qui pourrait permettre à la première chaîne d'augmenter de manière importante ses revenus publicitaires, au détriment de la concurrence, notamment les chaînes de la TNT, et alors que le marché stagne. Entre 20 et 21H les 30 secondes de réclame se vendent jusqu'à 100 000 euros bruts sur TF1.

Pour faire sa demande, la chaîne s'appuie sur un décret de 1992 qui autorise une coupure pub dans les journaux télévisés de plus d'une demie heure - c’est le cas de ses journaux qui sont plutôt autour des 35, 40 minutes - mais cela doit être inscrit dans l'autorisation d'émettre, renégociée tous les 10 ans depuis 86 et la privatisation de la première chaîne.

Des coupures dans les journaux comme aux Etats-Unis

Les chaînes d'information continue ont banalisé le cohabitation pub et information, explique à Edouard Marguier Jean-Marie Charon, spécialiste des médias."TF1 fait aujourd'hui 19 à 20% d'audience chaque mois. Il y a 15 ans c'était 32%, un recul très significatif au profit des chaînes de complément. Le numérique grignote les ressources publicitaires et devrait dépasser cette année la télévision". Chercher de nouvelles ressources financière en se tournant vers les journaux télévisés qui restent l'un des moments les plus forts en audience, est donc logique "pour attirer les grands annonceurs et obtenir des tarifs intéressants."

La chaîne commerciale veut donc vendre son créneau d'info le plus regardé avec près de 6 millions de téléspectateurs en moyenne à 20h. Mais TF1 prend le risque de faire fuir l'audience vers France 2 dont le JT a réduit l'écart avec son concurrent : près de cinq millions de personnes par jour en moyenne ont regardé le 20H de la chaîne publique l'an dernier.

Quant au CSA, il se dit ouvert sur le sujet, mais en échange d'engagements de TF1. Réponse attendue au plus tard le 5 août.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.