Avoir un écart entre les cuisses c'est la nouvelle mode chez les adolescentes. Une lubie qui peut devenir dangereuse quand elle représente un premier pas vers l’anorexie.

tweet thigh-gap
tweet thigh-gap © Radio France

Ça s’appelle "thigh-gap" et depuis plusieurs mois c’est la nouvelle lubie des adolescentes venue d’outre-Atlantique. Une lubie qui vire à l’obsession pour certaines.

Pour s’en convaincre, il suffit de chercher le mot-clé sur Twitter.

Les blogs consacrés au "thigh-gap" font florès. On y voit le fameux écart entre les cuisses qu’ont certaines femmes quand elles se tiennent droites, pieds serrés .

Il est considéré chez les adolescentes comme un canon de beauté.

On expose les photos d’actrices ou de mannequins qui "l'ont", pour se motiver, mais aussi et surtout les photos que les adolescentes ont posté d'elles-même, pour montrer qu’elles y sont arrivées.

Fleurissent donc aussi, sur les forums, des conseils parfaitement aberrants pour perdre du poids qui peuvent mener à l’anorexie. D’autant que cette nouvelle mode vient après le culte des clavicules apparentes et des hanches saillantes.

Inutile d’expliquer aux jeunes filles que l’écart entre les cuisses, outre qu’il n’est pas sexy comme elles le pensent, est impossible à obtenir pour beaucoup, même très minces, puisque c’est d’abord une question de morphologie –si pieds joints vos genoux se touchent, vos cuisses le feront aussi, quelque soit votre poids-.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.