le topless, une pratique devenue rare sur les plage
le topless, une pratique devenue rare sur les plage © MaxPPP / ERIC DULIERE

Les femmes sont de plus en plus réticentes à bronzer seins nus. C’est ce qui ressort d’un sondage BVA/Le Parisien. Pour une large majorité des personnes interrogées, le topless est démodé.

C’est la fin d’une époque. Une cinquantaine d’années après l’apparition du topless sur les plages de la côte d’Azur, les femmes d’aujourd’hui gardent le haut de maillot de bain. Cet été, 8 femmes sur 10 n’envisagent pas de bronzer seins nus . Pourtant, la pratique ne choque plus grand monde puisque seuls 13% des français se disent encore mal à l’aise. L’explication se trouve surtout dans la nouvelle génération.

Les jeunes femmes sont les plus frileuses

Toujours selon ce sondage, les jeunes femmes de 18-25 ans sont celles qui se disent les plus choquées par le bronzage seins nus. Elles sont 19% chez les 15-24 ans. Pudeur, peur pour la santé de la peau, les raisons avancées sont multiples.

Je suis trop pudique, je n’ai pas envie de m’exposer.

Sur les plages de Marseille, Isabelle Dor a pu constater que le topless n’a plus la cote

Pour Jacqueline Feldman , sociologue au CNRS, le rapport au corps est différent aujourd'hui. Dans les années soixainte, elle a milité activement au MLF le Mouvement de Libération des Femmes.

Il y a eu une libéralisation de la sexualité qui est allée trop loin. C’est normal qu’il y ait un retour à la pudeur.

Les hommes, derniers défenseurs du topless

Pour 3 femmes sur 4, garder le haut est aussi une question de mode. Le topless serait en effet mois séduisant qu’un joli maillot de bain. L’avis est beaucoup moins tranché chez les hommes. Pour la moitié des sondés, le topless est tout aussi séduisant qu’un bout de tissu et ce serait même une forme d’égalité entre hommes et femmes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.