Le nombre de nuitées internationales a baissé en moyenne de 10% au cours des six premiers mois de l'année, dans la foulée des attentats qui secouent la France depuis janvier 2015.

La fréquentation des lieux touristiques a fortement baissé depuis les attentats de novembre 2015.
La fréquentation des lieux touristiques a fortement baissé depuis les attentats de novembre 2015. © Maxppp / Ph. De Poulpiquet

Le nombre de nuités sur les six premiers mois de l'année est en baisse de 10 % selon le secrétaire d'Etat au tourisme, Matthias Fekl dans une interview au Journal du Dimanche. La fréquentation internationale a encore chuté de 10% en juillet.

Paris et l'Île-de-France plus touchés que la province

"Paris et l'Île-de-France ont été plus touchés que la province, en progression de 2 %. Pour le mois de juillet, la tendance se confirme avec une diminution d'environ 10 % par rapport à la même période de l'année dernière, même s'il est trop tôt pour tirer un bilan."

La France a été frappée par une série d'attentats depuis janvier 2015, à Paris mais également en province, faisant craindre aux acteurs du secteur une répercussion sur la fréquentation touristique. "Une clientèle à fort pouvoir d'achat en provenance des États-Unis, d'Asie ou du Golfe a fortement réagi aux attentats", souligne Matthias Fekl. "Les hôtels haut de gamme souffrent davantage. Heureusement 80 % des visiteurs sont des Européens qui maintiennent leurs vacances", ajoute-t-il.

Cependant, le vice-président de l'UMIH (Union des Métiers de l'Industrie et de l'Hôtellerie) Hervé Becam, ne cache pas son inquiétude pour la suite.

Haut niveau de sécurité maintenu en août

Les enjeux d'une crise du tourisme sont stratégiques en France où le secteur a représenté 7,4 % du PIB en 2014, selon la Direction générale des entreprises. "La France doit rester la première destination mondiale avec une offre variée à la fois haut de gamme et populaire, culturelle, gastronomique, sportive", indique Matthias Fekl. "En 2015, la France a battu un record de fréquentation avec 85 millions de voyageurs alors qu'il y avait déjà des attentats. Les médias du monde entier ont montré l'unité du peuple français. Soyons fiers de notre art de vivre", ajoute-t-il.

Face au risque d'attentats, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué cette semaine qu'un haut niveau de sécurité serait maintenu en août pour pouvoir assurer le bon déroulement d'une cinquantaine de manifestations et festivités. Plusieurs collectivités locales ont toutefois décidé d'annuler certaines manifestations estivales, à l'image de la braderie de Lille début septembre ou du meeting aérien de la patrouille de France le 13 août à Marseille.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.