l'allocation de rentrée scolaire en hausse de 1,2%
l'allocation de rentrée scolaire en hausse de 1,2% © reuters

...sur un pied d'égalité : c'est ce que souhaite Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation nationale. Pour lui, il est urgent de lutter contre le sexisme dès la cour d'école. Un projet qui inquiète notamment les anciens de la Manif pour tous.

L'égalité hommes/femmes passe par l'égalité filles/garçons, et cela commence à l'école, pour Vincent Peillon.

"Déconstruire certains clichés", c'est le sens de l'expérimentation qui sera menée après la Toussaint dans quelque 600 écoles primaires, en attendant une future généralisation.

Ce programme éducatif a été baptisé "les ABCD de l'égalité", et on en connait la teneur depuis ce matin.

Nouveau cheval de bataille

Le programme est a priori tout à fait innocent... Mais depuis des semaines déjà, des parents de mobilisent, et pas n'importe quels parents : notamment ceux de la Manif pour tous. C'est leur nouveau cheval de bataille, ils estiment que le gouvernement veut introduire de façon déguisée la fameuse "théorie du genre", ou pire, qu'il veut inciter les enfants à choisir leurs identités sexuelles.

Pourtant, rien de tout ça dans le projet, Laetitia Saavedra.

Le mot "genre" ne figure d'ailleurs pas dans le programme. Il ne s'agit pas d'un cours supplémentaire, mais une pédagogie anti-clichés, déclinée dans tous les apprentissages de la grande section au CM2.

Objectif : faire comprendre que les filles ne sont pas forcément des princesses habillées en rose, et les garçons de futurs chevaliers.

Les militants opposés au projet sont inquiets. Pour Antoine Renard, président des Associations Familiales Catholiques, ils craignent "une confusion dans l'esprit des enfants, en dissociant la dimension physique de la dimension comportementale."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.