Savez-vous ce que sont les TT, ou Trending Topics ? Il s'agit, sur Twitter, des mots-clés les plus souvent utilisés par les internautes, bref des sujets les plus discutés. Ce lundi 25 novembre, un mot étrange est apparu dans la liste des TT français...

L'aventure, au-delà de son côté amusant, montre aussi que le système de hiérarchisation des mots-clés par Twitter favorise parfois des situations totalement absurdes. Dans l'après-midi du lundi, le hashtag (mot-clé) s'est retrouvé dans la liste des dix sujets jugés les plus intéressants par le réseau social. Entre Justin Bieber, Rihana ou Iran.

À l'origine, il y a pourtant une simple plaisanterie entre deux utilisateurs, et .

Comment #ghybi5cpp85 est devenu le mot-clé le plus lu sur Twitter
Comment #ghybi5cpp85 est devenu le mot-clé le plus lu sur Twitter ©

La première s'agace de ne pas réussir à valider une captcha (ces mots de passe aléatoires générés par certains sites pour vérifier que l'utilisateur est bien un être humain, capable donc de lire et de taper la fameuse captcha). Le second la met au défi de faire passer la fameuse captcha en TT, promettant même une photo dénudée (qu'on ne verra par ailleurs jamais sur le réseau social).

Challenge accepted

Et c'est là que la machine s'emballe. Une partie des 1.200 abonnés de Tluonra relaient le mot-clé. Puis une partie de leurs propres abonnés. Puis les abonnés des abonnés. Certains commencent à mettre le mot-clé dans tous leurs messages, d'autres l'insèrent dans des petites phrases bien connues. Quelques comptes un peu plus influents s'y mettent aussi. Le résultat ? Une série de tweets pour le moins... incompréhensibles.

Comme quoi, il suffit de quelques twittos plus ou moins influents et de quelques heures (voire de quelques minutes), pour rendre fous tout un réseau. Heureuse coïncidence, l'affaire s'est produite peuaprès l'annonce du retour des Monty Python... qui n'auraient pas renié ce grand moment de #ghybi5cpp85.

image lien émission netplusultra
image lien émission netplusultra © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.