La progression de la cinquième vague de Covid-19 est "fulgurante", a alerté dimanche Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement relève toutefois "des éléments qui peuvent nous rendre confiants". Nombre de cas, taux d'incidence, hospitalisations... On fait le point sur les chiffres de l'épidémie en France.

Le nombre de personnes hospitalisées repart à la hausse en France [photo d'illustration].
Le nombre de personnes hospitalisées repart à la hausse en France [photo d'illustration]. © AFP / Delphine Mayeur / Hans Lucas

"Cette cinquième vague démarre de façon fulgurante", a alerté le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, ce dimanche sur Europe 1, CNEWS et Les Echos. D'après les dernières données publiées par Santé publique France, 8.038 personnes sont hospitalisées en France pour une infection au coronavirus, dont 1.339 dans les services de soins critiques. Par ailleurs, 15 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital.

Les chiffres sont en augmentation semaines après semaines. Gabriel Attal note ainsi "des éléments qui peuvent nous inquiéter" mais souligne toutefois que d'autres "éléments peuvent nous rendre confiants". D'ailleurs, le professeur Gilles Pialoux, infectiologue, chef du service des maladies infectieuses tropicales à l'hôpital Tenon à Paris, constate effectivement que la montée de la cinquième vague "est plus forte qu’attendue" mais il observe sur franceinfo que "pour l'instant, la France maintient l'écart entre l'augmentation des nouveaux cas et l'augmentation de la rentrée dans l'hôpital".

Le nombre de cas quotidiens a quasiment doublé en une semaine

En moyenne calculée sur sept jours, le nombre de cas quotidiens a quasiment doublé en une semaine : il était de 18.189, contre 10.023 le dimanche précédent. Cela représente une progression de 81,4%. Cette hausse est exponentielle, signe que l'épidémie va vite : avant cela, il avait fallu trois semaines pour que le nombre de cas quotidiens augmente dans les mêmes proportions.

Entre la reprise de l'épidémie, début octobre, et mi-novembre, le nombre de cas positifs au Covid-19 sur une semaine est ainsi passé de 29.385 à 71.417, soit une augmentation de 143 %.

Le taux d'incidence a augmenté de 45 % en une semaine

La taux d'incidence national est de 144 cas pour 100.000 habitants sur sept jours (du 11 au 17 novembre), contre 99 les sept jours précédents. Ce taux d'incidence augmente donc de 45 %. Le seuil d'alerte fixé à 50 est désormais dépassé dans tous les départements de France métropolitaine. Seuls Mayotte, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon ont des taux inférieurs à 50. Le seuil d'alerte renforcée est dépassé dans 34 départements et le seuil maximal l'est en Ardèche et en Haute-Corse.

Le nombre d'hospitalisations a augmenté de 13 % en une semaine

Tout l'enjeu est désormais de voir si cette flambée des infections entraînera un afflux massif à l'hôpital. Pour l'instant, le nombre d'hospitalisations augmente mais les hôpitaux ne sont pas saturés. "Il y a un écart très important" entre l'augmentation du taux d'incidence et celle du nombre de patients à l'hôpital, observe le professeur Gilles Pialoux sur franceinfo. Cet écart "est expliqué par la vaccination", précise-t-il.

Ce dimanche, 8.038 personnes sont hospitalisées en France à cause du Covid-19, en augmentation de 13 % par rapport à dimanche dernier et de 26 % par rapport à il y a un mois.

Cependant, le professeur Gilles Pialoux souligne que "dans la situation actuelle de l'hôpital public, avec les lits fermés, le problème du personnel, et la circulation des virus hivernaux, on n'aura pas besoin d'une énorme vague pour être submergé".