Le documentaire-choc sur Michael Jackson sera diffusé jeudi soir sur M6. Trois heures de témoignages de deux hommes qui accusent la star de la pop de les avoir agressés sexuellement et violés pendant plusieurs années lorsqu'ils étaient enfants.

Michael Jackson, accusé par deux hommes, de les avoir violés dans leur jeunesse
Michael Jackson, accusé par deux hommes, de les avoir violés dans leur jeunesse © AFP / Vincent AMALVY

Le film (de deux fois 90 minutes) n'est pas une biographie du King of Pop. Il est exclusivement composé des deux témoignages de Wade Robson et James Safechuck. En avant-première, nous avons pu voir le film qui a créé un séisme après sa diffusion aux États-Unis il y a deux semaines, et qui sera diffusé jeudi soir sur M6. Voici ce qu'il faut en retenir.

► REGARDER | La bande annonce (en anglais) du film Leaving Neverland :

Qui sont les deux accusateurs ? 

- Wade Robson est un célèbre chorégraphe australien de 36 ans, marié et père d'un enfant. Il a travaillé avec Britney Spears, et a été le chorégraphe du boys band NSYNC (le groupe qui a révélé Justin Timberlake). 

Wade Robson, l'un des accusateurs de Jackson, en 2013
Wade Robson, l'un des accusateurs de Jackson, en 2013 © Getty / NBC Universal

Mais auparavant, il a tourné dans trois clips de Michael Jackson : Black or white, Jam et Heal the world.  Il anime aujourd'hui son propre show télé. 

Michael Jackson et James Safechuck en 1988
Michael Jackson et James Safechuck en 1988 © Getty / Hulton Archive

- James Safechuck a 41 ans, il est marié et père de famille. Il en dit peu sur sa vie dans le documentaire, si ce n'est que ses parents viennent de la classe moyenne américaine, et qu'au moment des faits, la famille vivait en Californie, près de Los Angeles. Sa mère était coiffeuse, son père dirigeait une entreprise de ramassage des déchets. 

De quoi Michael Jackson est-il accusé ? 

Les deux hommes ne se sont pas rencontrés à Neverland, la luxueuse résidence / parc d'attraction de la star. Les faits qu'ils reprochent à Jackson ne se sont pas passés au même moment.

  • Wade Robson accuse Jackson de l'avoir agressé sexuellement puis de l'avoir violé de 7 à 14 ans
  • James Safechuck l'accuse des mêmes faits à l'âge de 10 ans

Dans le documentaire, il est question des habitudes sexuelles de Jackson : masturbation devant l'enfant, vidéos pornographiques, fellations... Mais aussi menaces, manipulation et multiples cadeaux pour faire taire les enfants.

"Il aimait que je me mette dans un coin du lit, que je me penche en avant et il se masturbait en me regardant", dit Wade

Les deux hommes décrivent les mêmes détails terribles sur ce qu'ils ont subi.

"Il a commencé par me toucher, me masturber. Puis petit-à-petit, il m'a guidé pour le masturber. Il aimait aussi que je frotte ses tétons", raconte James

Wade affirme que lorsqu'il est devenu adolescent, Michael Jackson est passé à la vitesse au dessus en tentant de le sodomiser. Mais Wade a eu trop mal et Jackson a arrêté, reprenant avec lui sa routine sexuelle.

Comment ont-ils rencontré Michael Jackson ? 

Wade Robson vit en Australie avec sa famille. L'enfant de cinq ans aime la danse, il est passionné par Michael Jackson, surtout depuis Thriller. Sa mère l'emmène à un concert de la tournée Bad à Brisbane, et Wade participe à un concours de danse qui précède en 1987. Il l'emporte et gagne le privilège de rencontrer la star. Il monte sur scène le soir du concert, Jackson lui fait tous les honneurs imaginables, le met en avant sur la scène. Stevie Wonder est également sur scène. Quelques années plus tard, en 1990, la famille se rend en Californie et contacte Michael Jackson. Wade est invité à rester quelques jours à Neverland, alors que sa famille part pendant cinq jours.

James Safechuck vit, lui, en Californie avec ses parents. Il joue dans une publicité Pepsi en 1986. La star appelle ses parents par la suite pour leur dire à quel point leur fils est talentueux.  Il invite la famille chez lui à Los Angeles en 1987, puis il va chez lui, seul.

"J'ai fini par avoir l'impression que Michael Jackson était mon propre fils", dira la mère de James face caméra.

Un prédateur (presque) comme les autres

À écouter les deux longs témoignages, entrecoupés d'images et de photos d'archives, on ressort avec l'impression que Michael Jackson a tissé sa toile autour des deux enfants. Il commence par s'intéresser à eux ("Son attirance pour toi te donnait l'impression d'être extraordinaire"), puis devient leur ami ("Nous passions tout notre temps ensemble, c'était comme un copain"), amadoue les parents, offre des cadeaux à toute la famille. Puis il demande à pouvoir passer plus de temps avec le petit garçon, sous prétexte de vouloir jouer, de se sentir seul sans lui.

Puis petit à petit, les abus commencent, comme une leçon de vie ou comme un secret que personne ne doit connaitre ("sinon, nos vies seraient terminées" leur disait-il). Dès que les parents montrent une quelconque réticence à laisser leur petit garçon plusieurs mois chez Jackson, il commence alors à monter l'enfant contre eux  ("ils veulent nous séparer", "ils ne comprennent rien"). Les deux hommes affirment avoir détesté leurs parents à un moment donné de leur "relation" avec la star.

Les deux hommes décrivent à quel point Michael Jackson prenait toutes les précautions possibles pour ne pas être découvert. James se souvient de ces petites cloches installées au dessus des portes de la chambre principale à Neverland, qui se mettaient à tinter dès que quelqu'un approchait de la pièce.

Wade se souvient aussi des moments où Michael Jackson s'enfermait avec lui dans un grand placard de sa chambre, pour qu'il y ait le plus de portes possible entre eux et l'extérieur. 

"Il me disait que c’était de l’amour. Il disait m’aimer et que Dieu nous avait réunis."

Les cadeaux, les limousines, les voyages en première classe, Hawaï, les hélicoptères : Jackson a acheté la quiétude, la confiance des familles. Les enfants, eux, ont des étoiles dans les yeux.

"Neverland, c'était un conte de fées."

Ils menaient une "vie de couple"

Les deux hommes décrivent leur vie à Neverland comme une vie de couple La journée, ils suivent Michael Jackson en voyage, en tournée, au milieu des nuées de fans, toujours collés à lui, main dans la main. Ils mangent ensemble de la junk food, jouent, rient. La nuit, "c'est une toute autre histoire" : une routine sexuelle est imposée par Jackson. Wade a 7 ans, James 10 ans.

Jusqu'au moment où ils sont "remplacés" par un autre garçon. Vient alors la jalousie.

"Il m'a fait découvrir l'alcool, le sexe, le porno. Puis il m'a préparé à voir d'autres garçons à Neverland", se souvient James

James et Wade évoquent la jalousie qui s'est emparée d'eux lorsqu'ils ne voyaient plus Michael Jackson, puis étaient invités à Neverland et  découvraient qu'un autre jeune garçon avait "pris leur place" : comme l'acteur Macaulay Culkin, qui a toujours nié avoir été agressé sexuellement.

"Tous les 12 mois, il y avait un nouveau garçon dans sa vie", témoigne la mère de Wade

Les mères des enfants pointées du doigt

Dans les deux cas, les parents des enfants ont été subjugués par Michael Jackson, et ont joué un rôle essentiel dans la relation avec lui.  La première nuit où le chanteur propose à Wade, 7 ans, de dormir chez lui après une journée mémorable à Neverland, la mère de James a refusé de laisser son fils. Mais très vite, elle laisse faire, Jackson a gagné sa confiance.

Elle s'est bien demandé quelquefois ce qu'ils faisaient tout ce temps dans la chambre du chanteur, alors qu'elle dormait dans une autre chambre, comme sa fille. Mais elle croit la version de son fils et du "King of pop" : ils jouaient, regardaient des dessins animés et mangeaient des bonbons. Les parents des deux enfants étaient notamment persuadés que les accusateurs de Jackson en 1993 et 2003 n'étaient que des jeunes avides d'argent.

"J'avais un seul enfant et j'ai merdé", dira la mère de James. 

La mère de Wade avait carrément décidé de séparer sa famille au moment où Jackson voulait passer tout son temps avec son fils. Wade, sa sœur aînée et sa mère ont déménagé à Los Angeles, alors que son père et son frère aîné sont restés en Australie. Le père, malade, s'est suicidé. La famille ne s'est jamais reconstruite. La femme de Wade a même interdit sa maison à sa belle-mère lorsque Wade a finalement reconnu les agressions sexuelles en 2013. 

Pourquoi un si long silence ? 

Wade a très longtemps refusé d'admettre les agressions sexuelles. À la demande de Michael Jackson, il témoignera en sa faveur dans un premier temps devant les enquêteurs en 1993 lorsqu'un premier enfant, Jordan Chandler, accuse Jackson. Un accord sera signé par les deux parties au civil, évitant tout procès pénal et accordant à la famille de Jordan 15 millions de dollars sur un fonds de placement pour son avenir.

► REGARDER : l'arrivée de Michael Jackson à son procès en 2005, soutenu par sa famille et ses fans

Mais en 2003, les choses vont plus loin. Michael Jackson est accusé par un deuxième enfant, Gavin Arvizo, de l'avoir agressé. Neverland est perquisitionné, Jackson arrêté. Le procès le plus retentissant qui soit s'ouvre à Santa Maria en Californie en 2005. De nouveau, Jackson demande à Wade, âgé de 21 ans, de témoigner en sa faveur mais Wade refuse. D'autant qu'ils ne se sont pas vus depuis longtemps. Il demande également à sa mère de ne pas témoigner. Le chanteur l'aurait alors menacé.

Finalement, Wade Robson témoigne en faveur de la star.

"Je ne voulais pas que les gens sachent. Si j’avais parlé de mon histoire avec lui, il aurait fallu que je remette en cause toute ma vie."

De son coté, à l'occasion du procès de 2005, James avoue du bout des lèvres à sa mère ce qu'il a vécu : il se contente de lui dire  qu'effectivement, Jackson "n'est pas quelqu'un de bien". Mais il lui fait promettre de n'en parler à personne.

Au final, après 18 mois, les 12 juges déclarent le chanteur non coupable.

"Il venait pleurer auprès de toi parce qu’il se sentait si seul. Tu voulais être là pour lui."

Des vies brisées

Les deux hommes racontent un même événement : la naissance de leur premier enfant. Dans les deux cas, ce moment de bonheur s'est transformé en période de dépression.

"Les séquelles s'intensifient lorsque vous voyez vos propres enfants et que vous les imaginez vivre de telles horreurs", dira James.

Wade décide de témoigner, à la télévision, en 2013. Il poursuit Michael Jackson en justice, huit ans après sa mort. Le juge décidera de ne pas poursuivre en raison de l'âge de Wade au moment des faits. 

La diffusion de ce documentaire tout d'abord au Festival du film indépendant américain de Sundance en février dernier, puis sur HBO aux États-Unis il y a deux semaines a relancé les multiples menaces à leur égard. Les fans jusqu'au-boutistes qui refusent de voir en Michael Jackson autre chose qu'un immense artiste les menacent, menacent leurs familles. Certains ont même porté plainte contre eux ou contre Dan Reed, le réalisateur du film Leaving Neverland.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.