La page Facebook de TV5 Monde piratée mercredi soir.
La page Facebook de TV5 Monde piratée mercredi soir. © Capture d'écran

La chaîne francophone TV5 Monde a été piratée mercredi soir par un groupe se réclamant de l'organisation terroriste État islamique. Tous les programmes ont dû être coupés pendant plusieurs heures, jusqu'à une reprise des programmes vers 18h. Les sites internet de TV5 ont également été ciblés.

L'attaque s'est produite vers 22 heures. TV5 Monde a pu reprendre le contrôle de ses pages Facebook et Twitter à minuit. Quant aux émissions de la chaîne, elles ont été fortement perturbées jusqu'en fin de journée jeudi.

"Les pirates ont réussi à s'en prendre aux canaux de diffusion télé de la chaîne, c'est spectaculaire", explique Jérôme Colombain, spécialiste des nouvelles technologies à France Info

(Propos recueillis par Claire Servajean dans le journal de 13 heures)

Une attaque "d'une puissance inouïe"

Toutes les émissions de TV5 Monde ont été coupées entre mercredi 22 heures et jeudi vers 1 heure du matin. Les téléspectateurs étaient accueillis par un écran noir. Selon Yves Bigot, cette attaque a été "d'une puissance inouïe". Le retour à la normale "va prendre des heures, voire des jours".

Les individus à l'origine de l'attaque se réclament de l'organisation terroriste État islamique. Ils ont réussi à poster sur la page Facebook de TV5 des documents présentés comme des pièces d'identité et des CV de proches de militaires français impliqués dans les opérations contre le groupe djihadiste.

"Un acte terroriste" pour Fleur Pellerin

"Soldats de France, tenez-vous à l'écart de l'État islamique ! Vous avez la chance de sauver vos familles, profitez-en", pouvait-on lire dans un message des pirates. "Au nom d'Allah le tout Clément, le très Miséricordieux, le CyberCaliphate continue à mener son cyberjihad contre les ennemis de l'Etat islamique."

Le message accusait par ailleurs François Hollande d'avoir commis "une faute impardonnable" en menant "une guerre qui ne sert à rien", en référence aux bombardement aériens effectués depuis plusieurs mois en Irak et en Syrie.

Sur Twitter, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a dit exprimer "tout (son) soutien et (sa) solidarité aux équipes de la chaîne (...) victimes d'un véritable acte terroriste." Le premier ministre Manuel Valls a lui aussi réagi ce jeudi matin.

Une enquête ouverte, les dirigeants des grands médias convoqués

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, la ministre de la Culture Fleur Pellerin et le ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius se sont rendus au siège de TV5 Monde, avenue de Wagram à Paris, où les attendait Yves Bigot. Pour ce dernier, cette attaque "est sans précédent dans l'histoire de la télévision".

"L'enquête est lancée", a déclaré Bernard Cazeneuve, qui a affiché sa détermination face "aux terroristes", tandis que Fleur Pellerin a annoncé qu'elle allait réunir les dirigeants des grands médias.

Les ministres des Affaires étrangères, de l'Intérieur et de la Culture se sont rendus au siège de la chaîne francophone à Paris pour apporter leur soutien à la rédaction.La ministre de la Culture Fleur Pellerin a annoncé la réunion à brève échéance de "l'ensemble des dirigeants de grands médias audiovisuels et même peut-être de presse écrite" pour s'assurer "des points de vulnérabilité ou de risque qui peuvent exister et la manière de les traiter au mieux."Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a exprimé la volonté des autorités d'identifier "rapidement" les responsables. "Nous sommes face à des terroristes déterminés, et nous sommes déterminés à les combattre", a-t-il dit, précisant que les moyens alloués à la cybersécurité seraient renforcés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.