Agneau dans les jardins du ministère de l'Écologie
Agneau dans les jardins du ministère de l'Écologie © Maxppp / Bruno Levesque

L'Institut national de recherche agronomique a confirmé une information du Parisien de ce mardi. "Une agnelle née d'une brebis génétiquement modifiée a été vendue à un particulier francilien en octobre 2014". Sa viande est sortie d'un abattoir en novembre selon le quotidien.

L'animal est donc la descendante d'une brebis génétiquement modifiée avec une protéine de méduse dans le cadre d'un programme de recherche médicale. L'Inra précise dans son communiqué que

Cet ovin ne présente aucun risque pour l'homme ou l'environnement

On ne sait pas encore qui a consommé l'agnelle baptisée Rubis et l'Inra a fait appel à la justice pour éclaircir les circonstances dans lesquelles Rubis s'est retrouvée dans la chaîne alimentaire.

L'enquête de Sophie Becherel sur le site de l'Inra à Jouy-en-Josas

1 min

Le billet de Guillaume Erner

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.