les agriculteurs se mobilisent contre l'écotaxe
les agriculteurs se mobilisent contre l'écotaxe © reuters

La Mutualité Sociale Agricole lance ce lundi un numéro d'appel pour les agriculteurs en difficulté, "Agri'écoute". Depuis trois ans, la "Sécu des agriculteurs" lutte contre le phénomène, particulièrement important dans leur profession.

Car c'est l'une des professions les plus touchées par le suicide au travail. La MSA a déjà mis en place des cellules de veille dans chacune de ses 35 caisses sur tout le territoire, mais elle veut aller plus loin. Avec la mise en place de ce numéro d'urgence (le 09.69.39.29.19 , joignable 24h/24 et 7j/7 au prix d'un appel local), elle espère améliorer encore la détection des situations à risque.

Le suicide est la troisième cause de mortalité chez les agriculteurs, après les cancers et les maladies cardiovasculaires.C'est d'autant plus vrai en période de crise, et les mois qui viennent s'annoncent à risque compte tenu des difficultés de certaines filières.

Écoutez le reportage de Manuel Ruffez

Le docteur Jean-Jacques Laplante, qui travaille à la direction de la Santé de la MSA de Franche-Comté, a encore vu la semaine dernière le cas d'un agriculteur, parti de chez lui avec une corde, suscitant l'inquitude de ses proches. Le médecin a désormais des années d'expérience dans le domaine, et peut même dresser un profil type de l'agriculteur en danger : un homme, souvent isolé, confronté à un épuisement professionnel et à une baisse de revenu.

Lorsqu'on est dans une crise comme celle qu'on veut, en plus d'autres problèmes (un divorce, des difficultés avec les enfants...), la dignité et l'estime de soi sont mises à mal par l'incapacité de dégager un revenu malgré un travail dur.

Toutes les caisses des MSA en France sont sensibilisées au sujet. Ce qui a d'ailleurs permis de prévenir des centaines de cas l'année dernière. La difficulté, conclue le docteur Laplante, c'est qu'entre les crises météo ou les crises sanitaires, il n'y a pas une année où les agriculteurs sont épargnés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.