Jockey
Jockey © Radio France / NY times

Depuis le début de l’année, l’équipe digitale du New-York Times réinvente le récit multimédia en laissant la part belle aux histoires. Le nouveau récit s'appelle le Jockey. La magnifique histoire de Russel Blaze se lit et se voit en toute simplicité.

C’est un récit interactif écrit par plusieurs journalistes du New York Times. Depuis le début de l’année l’équipe digitale du quotidien américain réinvente le récit multimédia en laissant la part belle aux histoires. Rien de superflu, une navigation très simple enrichie de vidéos, d’infographies, de cartes. C’est la fluidité de l’expérience qui prime. Vous naviguez entre les chapitres d’une histoire en activant la mollette de votre souris.

L’histoire s’appelle le Jockey. Elle raconte la vie de Russel Blaze alias Russel the muscle, Russel le muscle. La rime marche beaucoup moins bien en français. Nous sommes sur l’hypodrome du Golden gate à San Francisco en face des collines boisées de Berkeley et d’Albany et nous assistons à la 50 000 ème course de ce jockey américain de 55 ans. C’est un record absolu dans la discipline.

Russel est un petit homme sec. Il se décrit comme “un gars ordinaire, un coureurs de cols bleus” . L’histoire qui se lit en un peu moins d ‘une heure : elle parcourt sa vie, décrit ses origines, les relations qu’il entretient avec son agent, l’amour qu’il porte aux chevaux. On apprend qu’il s’est blessé 42 fois en 35 ans de carrière ou encore qu’il a une hygiène de vie irréprochable.

L’histoire de Russel, c’est une trajectoire exceptionnelle dans le monde de la course hippique pour un homme qui reste simple et modeste. Est-ce que Russel a gagné sa 50 000 ème course ? je vous laisse découvrir l’épilogue de l’histoire. C’est sur le site NY times. La qualité des vidéos est très bonne avec notamment des ralentis saisissants.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.