Des résultats alarmants. Dans un sondage diffusé exclusivement sur France Inter et sur Le Parisien, l'association "L'enfant bleu" révèle que 14% des Francais disent avoir été victimes de maltraitances dans leur enfance.

Les enseignements du sondage

La maltraitance des enfants
La maltraitance des enfants © LEO THAL/KEYSTONE/MAXPPP / LEO THAL/KEYSTONE/MAXPPP

Autre enseignement : près d' un Français sur deux (45%) suspectent au moins un cas dans leur environnement immédiat : voisins, collègues, amis proches puis famille. Enfin, un paradoxe. Alors que + de neuf Français sur dix (93%) jugent l'enfance en danger "hautement" prioritaire, ils s'avouent perdus face à cette situation. Les réactions sont le plus souvent inadaptées ou absentes : 39% en ont parlé à l'auteur mettant la victime en danger et 22% n'ont rien fait en cas de faits soupçonnés ou avérés. Quant aux associations, elles sont peu sollicitées.

► ► ► CONSULTER LE SONDAGE | "Comment les français se représentent l'enfance maltraitée et dans quelle mesure y ont-ils été confrontés ?"

Parole de victime

Alain peut témoigner de cet enfer. Cet enseignant chercheur d'une soixantaine d'années a été victime de la loi du silence : le silence de l'enfant en souffrance, le silence de l'entourage et les sequelles qui en résultent. Enfant, Alain subit des coups et des sévices de ses parents. Il témoigne au micro de Sandrine Oudin :

L'amour que j'ai pour moi-même, j'ai mis 40 ans à le trouver.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.