Santé Publique France évoque une situation toujours "très critique" aux Antilles mais décèle "un mini-plateau" dans la progression des nouvelles contaminations.

Un patient touché par le Covid-19 dans l'un des 14 box du service des urgences consacre aux malades, à l'hôpital de Fort-de-France en Martinique..
Un patient touché par le Covid-19 dans l'un des 14 box du service des urgences consacre aux malades, à l'hôpital de Fort-de-France en Martinique.. © AFP / Fanny Fontan

Les capacités hospitalières sont saturées et il y a "un excès important de la mortalité" en Martinique et en Guadeloupe, affirme dans son dernier bulletin Santé Publique France. Ce vendredi, 300 soignants quittent Paris, direction la Martinique et Guadeloupe pour apporter de l’aide et soulager les hôpitaux. Ils vont relayer et assurer la relève des 240 soignants arrivés il y a dix jours. Une dizaine de malades devraient être évacués vers la métropole. 

La quatrième vague frappe les Antilles, mais quand on regarde les chiffres de près, les nouvelles contaminations commencent à baisser en Martinique et à fléchir en Guadeloupe ce qui amène Santé Publique France à parler pour la première fois de "mini-plateau". La baisse du taux d'incidence en Guadeloupe comme en Martinique peut être le signe que le pic épidémique est passé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Baisse du nombre de cas hebdomadaires en Martinique

Entre le 9 et 15 août, la Martinique a recensé 4123 cas positifs, c’est moins que la semaine d'avant. La courbe stagne depuis le début du mois et commence tout juste à fléchir. En Guadeloupe, pas de baisse mais la hausse ralentit. Il y a eu 8125 cas entre le 9 et le 15 août contre 7204 cas la semaine d'avant, selon la comptabilité de SPF. 

En Guadeloupe toujours, si on prend les chiffres quotidiens, un léger fléchissement s'observe ces derniers jours, pas encore décelables dans les chiffres hebdomadaires. Depuis le 11 août, le nombre de cas est à la baisse. On comptabilisait 1216 nouvelles contaminations ce jour là pour 1171 cas recensés le 16 août.

Le taux d'incidence baisse dans les deux îles

Logiquement, le taux d'incidence est à la baisse en Martinique: il était de 1149 pour 100 0000 habitants la semaine dernière, contre 1187 la semaine d'avant. En Guadeloupe, après avoir atteint des sommets, le taux d'incidence commence à diminuer depuis le 11 août. Il est de 2175 cas enregistrés pour 100 000 habitants le 16 août, contre 2260 le 8 août.

Pour vous faire une idée des différentes situations, en France, le 16 août, le taux d'incidence était de 242 pour 100 000 habitants.

La tension dans les hôpitaux

Au CHU de Point-à-Pitre en Guadeloupe, 40% des lits sont occupés par des patients Covid affirme son directeur Gérard Cotellon ce mercredi. Les 46 lits de réanimation ouverts sont occupés et les urgences enregistrent jusqu’à 80 passages par jour, pour le Covid uniquement. Le nombre de nouvelles hospitalisations continue d'augmenter que ce soit en Martinique et en Guadeloupe. 

D'après les chiffres de Santé publique France, le 19 août, 466 malades du covid étaient soignés dans les hôpitaux martiniquais, contre 360 patients la semaine passée. La Guadeloupe compte 407 personnes hospitalisés au dernier recensement, il y en avait 289 une semaine plus tôt. En un mois, quatre fois plus de malades ont été hospitalisés à cause du covid.

Tous les chiffres sont à la hausse depuis le mois de juillet, il n'y a pas moins d'hospitalisations. Rien que depuis le début de la semaine, la Martinique a accueilli près d'une centaine d'hospitalisations en plus. La Guadeloupe a vu 58 nouveaux malades du Covid-19 être admis en soins. 

Près de la moitié des décès liés au Covid-19 depuis juillet

Depuis début juillet, 40% des décès aux Antilles sont liés au Covid-19 d'après les chiffres de Santé Publique France. En août, 88 malades sont décédés en Guadeloupe, 124 en Martinique. Dans les deux cas, le nombre de décès enregistrés augmente de manière constante. Lundi par exemple, la Guadeloupe recensait depuis le début de l'épidémie 380 décès, 464 ce 20 août. En Martinique, enregistrait 224 décès, 278 ce vendredi.

La vaccination progresse

Les DOM-TOM sont à la traîne. Ce sont les territoires les moins vaccinés de France. Le rythme de la vaccination s’accélère en Martinique et en Guadeloupe, mais timidement. En Martinique, depuis une semaine, près d'un millier d'habitants se font vacciner. Après un pic observé au moment de l’allocution d’Emmanuel Macron et l’obligation du pass sanitaire. Le nombre de nouveaux vaccinés a diminué entre fin juillet et début août avant de remonter. En Guadeloupe, au 16 août, 21,3% des plus de 12 ans ont reçu les deux doses de vaccins, 19,2% en Martinique (où 1 retraité sur trois n'a pas encore reçu la moins dose.)

Interrogé sur France Inter la semaine passée, le chef du service d’histologie à l’hôpital Necker Serge Romana estime qu’il s’agit surtout "d’une épidémie de non-vaccinés". D’autant plus le variant Delta, très contagieux, est responsable de 92,4% des cas positifs en Guadeloupe, de 68,5% en Martinique. La part augmente chaque semaine.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Depuis le 9 août et pour une durée de trois semaines, de nouvelles mesures de restrictions sont imposées en Martinique. Il est interdit de se déplacer à plus d’un kilomètre de chez soi entre 5h et 19h, les plages et lieux culturelles ont fermé. Il faut de nouveau penser à son attestation. Les touristes ont dû rentrer chez eux. En Guadeloupe, les mesures sont similaires, sauf que les déplacements sont autorisés dans un rayon de cinq kilomètres. Les plages restent ouvertes, seulement pour les promenades.