IDE carte de Lisbourg, localité rurale du Pas-de-Calais
IDE carte de Lisbourg, localité rurale du Pas-de-Calais © radio-france

Le nourrisson a été découvert au domicile de sa mère à Lisbourg, une localité rurale du Pas-de-Calais. La femme de 29 ans a été mis en examen pour pour "privation de soins ayant entraîné la mort".

La mère et son compagnon ont été placéé sous contrôle judiciaire.

L'homme de 27 ans qui n'est semble-t-il pas le père biologique de l'enfant, a été mis en examen pour "non-dénonciation de crime".

Selon les premières constatations, l'enfant est né viable et "a vécu quelques jours" sans être déclaré, avant de mourir dans des circonstances encore floues. Une autopsie doit avoir lieu mardi pour faire la lumière sur les circonstances de son décès.

C'est pour une affaire totalement différente que les enquêteurs ont été appelés samedi dans ce pavillon encore en travaux, a expliqué Jean-Pierre Roy, procureur adjoint à Béthune. Mais à cette occassion, l'homme leur la présence dans un congélateur d'un bébé conservé là depuis environ deux ans, ce qu'il " connaissait depuis quelques semaines" a expliqué le magistrat.

La femme, qui a déjà deux enfants, a paru "un peu perdue" aux enquêteurs". Son compagnon a également un enfant. Le couple a également un enfant en commun. Ils sont âgés de quatre mois à sept ans.

Le récit de Cliare Mesureur

La mise en lumière du déni de grossesse

L'affaire de bébés congelés la plus médiatisée a éclaté en 2006, quand Jean-Louis Courjault, ingénieur expatrié à Séoul, avait découvert les corps de deux nouveau-nés dans son congélateur. Sa femme, Véronique, écrouée le 12 octobre suivant à Tours, avait alors avoué un autre infanticide, en 1999, en Charente-Maritime. Elle a été condamnée à huit ans d'emprisonnement en juin 2009 et libérée en mai 2010.

L'an dernier, en avril 2013, un bébé avait été retrouvé mort dans le congélateur d'un appartement à Moirans, en Isère. Sa mère avait affirmé avoir été "désemparée" par la naissance de l'enfant qu'elle a étranglé avant de le mettre dans son congélateur.

Ces affaires avaient mis en lumière un phénomène jusqu'alors peu connu du grand public: le déni de grossesse.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.