Une équipe de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière a posé un implant cochléaire sur un patient atteint de surdité profonde en utilisant un bras robotisé, bien plus précis que la main de l’homme pour ce type d’opérations.

L'implant cochléaire est une sorte d'oreille interne artificielle qui permet de transformer les sons en micro-impulsions électriques.
L'implant cochléaire est une sorte d'oreille interne artificielle qui permet de transformer les sons en micro-impulsions électriques. © Maxppp / Michaël Esdourrubailh

Pour la première fois au monde, un robot a remplacé la main de l’homme dans la pose d’un implant cochléaire, ce dispositif électronique médical qui permet de fournir un certain niveau d’audition pour les personnes atteintes de surdité profonde ou sévère.

L’opération a été menée le 9 juillet au sein de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Il s’agissait d’introduire la prothèse à l’intérieur de la cochlée, l’organe de l’audition, sorte de tunnel en forme d’escargot. Une opération délicate lorsqu’elle est réalisée à la main, mais facilitée par l’utilisation d’un bras robotisé, piloté grâce à une souris 3D, explique le docteur Yann Nguyen, concepteur et premier utilisateur de l'appareil. 

Ce robot permet de remplacer la main du chirurgien en tenant les instruments à sa place. On peut dépasser les limites de la main humaine, en supprimant les tremblements, en couplant le robot à des systèmes de navigation chirurgicale, en atteignant des espaces difficilement accessibles ou des vitesses extrêmement lentes.

De fait, le robot permet de progresser de 0,3 millimètre par seconde, avec une précision maximale. L’opération dure une à deux minutes. Ce système, qui a déjà été le premier au monde à réaliser des chirurgies de l'otite chronique et de l'otospongiose en 2018, pourrait donc être  désormais aussi utilisé pour ce type d'opérations. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.