A Eurre dans la Drome une zone blanche ou les electrosensibles peuvent se ressourcer
A Eurre dans la Drome une zone blanche ou les electrosensibles peuvent se ressourcer © MaxPPP/Le Dauphiné/Fabrice Hébrard

C'est un jugement du tribunal de Toulouse : pour la première fois, la justice reconnait l'existence d'un handicap grave, du à l'exposition aux ondes électromagnétiques. La plaignante, Martine Richard, obtient une allocation pour adulte handicapé.

La déficience fonctionnelle reconnue à Madame Richard est de 85%. A ce niveau, il lui est donc impossible de travailler. Elle vit d'ailleurs retirée dans la montagne en Ariège, dans une maison sans électricité, non désservie par une route et alimentée en eau par une source.

Le reportage de Frédéric Bourgade dans l'Ariège

Il y aurait selon certaines sources jusqu'à 70 000 personnes souffrant d'électrosensibilité en France.

►►► ALLER PLUS LOIN | Les hyperallergiques et les électrosensibles ont leur maison

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.