rolling stone
rolling stone © Rolling Stone

Grosse polémique aux Etats-Unis après la parution du magazine Rolling Stone dont la photo de Une est consacrée à Djokhar Tsarnaev, un des accusés des attentats de Boston qui avaient fait 3 morts et 264 blessés, le 15 avril dernier.

Le magazine, spécialisé dans les interviews de stars du rock a choisi une photo qui met plutôt à son avantage le jeune Tsarnaev. Certains compare même le cliché à celui de Jim Morrison, le chanteur des Doors, publié en 1991 pour les 20 ans de sa mort.

Le bimensuel consacre en fait un article, de la journaliste Janet Reitman, qui retrace le parcours de Djokhar Tsarnaev :

Un étudiant brillant et prometteur rejeté par sa famille, tombé dans l'islam radical, qui s'est finalement transformé en monstre.

Polémique et boycotte

Le choix de la rédaction de Rolling Stone a créé une avalanche de critiques, Aurélien Colly

Le magazine, dans un communiqué, s'est expliqué :

Il est d'autant plus important pour nous de regarder attentivement la complexité de cette affaire et d'aboutir à davantage de compréhension de la manière dont une telle tragédie peut se produire, que l'accusé est jeune, et appartient à la même tranche d'âge que beaucoup de nos lecteurs.

Le jeune Américain, d'origine tchétchène est accusé d'avoir planifié avec son frère, depuis décédé. Il a plaidé non coupable des 30 chefs d'accusation retenus contre lui, dont 17 passibles de la peine de mort.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.