application yo
application yo © Radio France

Marrant, stupide, inutile… Les avis divergent sur cette application pour smartphone qui cartonne. Le concept ? Envoyer à ses contacts, depuis son smartphone, le mot "Yo", lequel atterrit sur l'écran du destinataire, en son et en lettres.

L’application, gratuite et disponible sur Apple et Android, aurait déjà été téléchargée plus de deux millions de fois. Selon le site spécialisé App Annie, elle était, fin juin, dans le top 10 des applications gratuites les plus téléchargées dans une dizaine de pays. Numéro deux en France, elle est première en Israël, où elle est née, comble de l’histoire, le 1er avril dernier.

Les réactions face à cette application sont nombreuses et interviennent souvent comme des critiques

Pourtant, depuis sa création, elle fait largement parler d'elle. En Israël, en France ou encore aux Etats-Unis, où même le sérieux New Yorker s'intéresse au phénomène. Car l'application a tout de même levé 1,5 million de dollars aux Etats-Unis.

Parmi les investisseurs ayant apporté les fonds: le fonds Betaworks (qui avait notamment investi dans le site d'hébergement chez l'habitant Airbnb ou le site d'actualité Buzzfeed), et le fondateur du blog Mashable, Pete Cashmore.

Un "Yo" plus complètement inutile

Le cofondateur de l’application, Or Arbel assure que "Yo" a un fort potentiel. Il l’a expliqué dans les colonnes du New York Times :

Les gens pensent que c’est juste une application qui dit yo. Mais ce n’est pas vraiment ça

Les fondateurs voient dans leur application une sorte de "messagerie fondée sur le contexte"."On comprend selon le contexte ce qui est dit" ont-ils déclaré. Pendant la Coupe du Monde de football par exemple, l’application proposait aux utilisateurs de recevoir un "yo" à chaque but marqué.

Pour certains observateurs, comme le Wall Street Journal, Yo "pourrait devenir plus gros que Twitter".

Tous les détails du "Yo" avec Hélène Chevallier

Pas d’inquiétudes pour les amateurs d’applis inutiles. Si "Yo" a tendance à développer son utilité, d’autres applications restent, elles, bien futiles. En voici une sélection :

-iBière : l’écran du téléphone se remplit du breuvage ambré, la mousse se travaille en secouant le téléphone...et le rot est en option.

-Cadran : composez votre numéro sur un cadran à l’ancienne.

-iNap@Work : une envie de sieste au travail ? Vous pouvez vous détendre, votre téléphone s'occupe du reste. L'application reproduit les bruits des doigts sur le clavier, des feuilles que l'on utilise, bref, la couverture "parfaite".

-iMachineGun : pour tirer avec une mitraillette. Comptez 1,59 euros pour cette activité ô combien enrichissante.

-Détecteur de loup-garous : tout est dans le titre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.