Une avalanche a fait quatre morts ce lundi matin à Tignes, trois touristes et leur moniteur. Un cinquième membre du groupe, un adolescent, a pu confirmer le drame aux secours.

Avalanche mortelle à Tignes.
Avalanche mortelle à Tignes. © Maxppp / Sylvain MUSCIO

En pleines vacances, trois touristes et leur moniteur de surf ont perdu la vie à Tignes (Savoie) dans l'avalanche la plus meurtrière depuis le début de la saison, ont indiqué les autorités après d'ultimes vérifications sur la composition du groupe. En hors-piste sur la Pente de Tovière, le groupe était composé, selon les informations recueillies par France Bleu Pays de Savoie, d'un père de 48 ans, de son fils de 15 ans et du demi-frère du fils, âgé de 19 ans. Le guide, âgé de 59 ans, expérimenté et bien connu dans la station, qui accompagnait le groupe, est la quatrième victime retrouvée.

"Le bilan définitif est de quatre victimes", a déclaré le sous-préfet d'Albertville, Nicolas Martrenchard, en annonçant la levée des recherches entreprises depuis la matinée.

Confusion sur le nombre de personnes présentes

De premières informations avaient laissé craindre un bilan beaucoup plus lourd, les secours évoquant un groupe de huit personnes accompagnées d'un moniteur. Mais seules quatre victimes décédées étaient rapidement sorties de la coulée. D'ultimes vérifications ont porté sur une cinquième personne qui se trouvait avec le groupe "quelques minutes avant le drame" et qui était censée attendre les autres au bas de la piste.

"Au cours de son audition par les CRS, cet adolescent nous a confirmé la certitude que la catastrophe n'a fait que quatre victimes", a ajouté le sous-préfet.

La confusion initiale sur la composition du groupe serait due à une double prise en compte des inscriptions à cette sortie, sur internet et via le moniteur.

Une avalanche fait plusieurs morts à Tignes
Une avalanche fait plusieurs morts à Tignes © Visactu

Les quatre morts étaient des surfeurs de nationalité française habitués de la station, qui "cheminaient" à pied quand ils ont été emportés par une plaque à vent. Ils étaient tous porteurs d'un équipement de détection de victime d'avalanche. "Ils avaient déjà emprunté ce hors-piste plus tôt et ils voulaient le faire une deuxième fois", selon les secours.

Les recherches ont mobilisé une centaine de personnes - pisteurs, moniteurs, CRS - aidés de chiens et d'hélicoptères en raison d'une importante épaisseur de neige.

La coulée, spectaculaire, s'est produite sur environ 400 mètres sur le secteur hors-piste de la Tovière, à quelques dizaines de mètres seulement des remontées mécaniques. C'est le personnel de la station qui a donné l'alerte à 10h35. Une ou plusieurs plaques à vent se sont décrochées à la suite du passage du groupe.

C'est le plus grave accident survenu depuis le début de la saison de ski, qui a démarré tardivement cette année en raison d'un manque de neige avant la mi-janvier. Selon France Bleu, une chapelle ardente va être mise en place à l’église de Tignes.

► ALLER PLUS LOIN | Le mystère des avalanches

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.