La Pradelle se qualifie de « select store » de référence pour la communauté végan en France.

A partir d'ananas, on peut fabriquer du cuir, une alternative à la peau d'animaux
A partir d'ananas, on peut fabriquer du cuir, une alternative à la peau d'animaux © Getty / Daniel Pereira / EyeEm

On y pense rarement, mais nos chaussures, sacs et autres accessoires sont souvent fabriqués avec du cuir. Le cuir n’étant rien d’autre que de la peau animale…

Si pour certains, c’est normal, pour d’autres c’est problématique, voire inconcevable.

Pour ceux-là une boutique en ligne propose du prêt-à-porter mais aussi des cosmétiques ou de l’épicerie fine végan. Le principe de base est que l’ensemble des produits vendus excluent toute origine animale et sont, de manière générale, respectueux des animaux (végan= végétalisme intégral).

Mais La Pradelle va plus loin avec une charte d’engagement assurant que toute son offre respecte les droits des travailleurs, une production éco-responsable, et le respect des droits des animaux.

Ce qui ne les empêche pas de vendre des ceintures ou des chaussures en cuir….à base de fibres d’ananas ! On appelle cela le piñatex, et il a peut être un avenir durable devant lui.

►►► Pour découvrir le dossier « Emmaüs se lance dans le e-commerce solidaire » écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h50 dans le 6/9 de Patricia Martin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.