Une chaine humaine, le 14 novembre, à Nancy
Une chaine humaine, le 14 novembre, à Nancy © MaxPPP

Une cinquantaine de grandes marches sont prévues dans le monde avant la conférence climat de Paris. Dans la capitale française, une chaîne humaine a été organisée. Elle est passée devant le Bataclan, l'un des lieux des attentats du 13 novembre.

Après l'interdiction des défilés sur le climat par le gouvernement français à la suite des attentats, les mouvements Attac et Alternatiba ont appelé les manifestants de Paris à se tenir la main sur le trottoir entre 12H00 et 13H00, le long du boulevard Voltaire sur environ deux kilomètres.

La chaîne humaine devant le Bataclan

La chaîne sera interrompue devant le Bataclan, en hommage aux victimes tuées lors des attentats qui ont fait 130 morts au total dont 90 au Bataclan.

Nous serons fortement mobilisés pour en faire un moment fort pour la justice climatique, la démocratie et la paix, en même temps qu'un hommage aux victimes des attentats. (l'ONG française Alternatiba)

Auparavant, de 10H00 à 11H00, des chaussures ont été déposées place de la République, pour symboliser toutes les personnes empêchées de défiler.

En province, une dizaine de marches prévues ce week-end, de Lille à Lyon et Marseille, ont aussi été interdites par les pouvoirs publics, selon la Coalition 21, qui regroupe 130 organisations.

Affrontements à République

Les policiers ont procédé dimanche à 100 interpellations place de la République, où se sont rassemblés quelques centaines de personnes opposées à la conférence sur le climat en dépit de l'interdiction de manifester.

"Ce sont des petits groupes violents qui s'en sont pris aux forces de l'ordre avec des projectiles " comme des "bougies voire une boule de pétanque ", a indiqué le préfet de police, précisant que personne parmi les manifestants ou les policiers n'avait été blessé.

Contestation de l’interdiction de manifester

Parmi certaines ONG, la contestation commence à monter contre ces interdictions.

► ► ► À L'ANTENNE | Pour Maxime Combes, d'Attac, "c'est par plus d'engagement citoyen qu'on répondra à cette situation "

Une lettre ouverte a été envoyée au président français François Hollande pour lui demander de "reconsidérer la décision d'interdire les manifestations à Paris ".

Dans le monde, les organisateurs annoncent 2.000 événements d'ampleur variable dans une centaine de pays, et notamment 57 marches, pour réclamer un accord fort à Paris contre le réchauffement mondial.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.