Chaque semaine depuis fin janvier, une association étudiante organise des distributions gratuites de denrées alimentaires sur le campus de Villejean. L'initiative répond a un réel besoin : à Rennes 2, un étudiant sur trois ne mange pas à sa faim.

250 kg de denrées sont distribuées chaque semaine
250 kg de denrées sont distribuées chaque semaine © Radio France / Sébastien Sabiron

Deux heures avant l'ouverture de "l’Épicerie gratuite", quelques dizaines d'étudiants patientent déjà devant le local situé dans le bâtiment EREVE du campus Villejean : l'assurance, pour les premiers arrivants, d'avoir du choix parmi les denrées proposées.

200 étudiants profitent chaque semaine de l'épicerie
200 étudiants profitent chaque semaine de l'épicerie © Radio France / Sébastien Sabiron

Paul en fait partie : étudiant en Langues Étrangères Appliquées (LEA), il confesse ne pas toujours pouvoir manger à sa faim. 

Je vis avec 200 euros par mois au total. J'achète les premiers prix, pâtes, riz, semoule et ma mère me donne des œufs. Il m'arrive souvent d'avoir faim. Je suis déjà allé aux Restos du Cœur, mais je ne m'y sens pas légitime. J'ai l'impression de prendre la part de quelqu'un d'autre, plus précaire que moi. 

Paul, 25 euros par mois pour se nourrir
Paul, 25 euros par mois pour se nourrir © Radio France / Sébastien Sabiron

Selon une récente étude de l'Audiar, l'Agence d'urbanisme de Rennes, 17% des étudiants estiment ne pas manger à leur faim, c'est le cas d'un étudiant sur trois dans certaines filières de Rennes 2 (lettres, art et communication). 

C'est pour répondre à ce besoin que s'est créée l’Épicerie gratuite, portée par trois étudiantes et une trentaine de bénévoles. Grâce à un partenariat noué avec une grande surface, 250 kg d'invendus sont distribués tous les lundi à 18h sur le campus.

Diversifier l'alimentation étudiante

Outre des légumes frais déposés par des particuliers, les bénéficiaires de l'Épicerie gratuite y trouvent de la viande, des plats préparés, de la nourriture végétarienne, des laitages et des gâteaux. Ces aliments parfois coûteux permettent aux étudiants de diversifier un peu leur alimentation. 

"Il y a une réelle demande, explique Hélène, la présidente de l'association. Plusieurs étudiants nous disent qu'ils ne mangent qu'une seule fois par jour. Certains produits que nous distribuons ont une date de péremption courte, d'autres se conservent plus longtemps. Cela permet d'étaler les repas dans la semaine grâce aux denrées de l'épicerie. "

Les bénévoles de l'Epicerie gratuite
Les bénévoles de l'Epicerie gratuite © Radio France / Sébastien Sabiron

Chaque semaine depuis son lancement, environ 200 étudiants se présentent aux distributions. Début mars, l'épicerie ouvrira trois jours par semaine. Grâce à un partenariat noué avec la municipalité, elle distribuera à l'avenir des surplus de restauration scolaire, que le étudiants pourront réchauffer à leur domicile.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.