Dans un document publié ce mercredi, l'Ined bat en brèche l'idée selon laquelle les immigrés venus en France seraient peu instruits. Dans de nombreux cas, c'est tout l'inverse.

Selon leur pays d'origine, les immigrés sont parfois plus éduqués que les personnes nées en France
Selon leur pays d'origine, les immigrés sont parfois plus éduqués que les personnes nées en France © Maxppp / Vincent Isore

La plupart des immigrés sont en fait tout sauf des illettrés, comme le soutiennent certains. Beaucoup sont non seulement éduquées, mais souvent mieux éduquées que la majorité des habitants de leurs pays d'origine. Dans le cas de la France, ils sont parfois même plus instruits que la plupart des habitants nés en métropole. Selon les pays d'origine, la différence est parfois flagrante : les immigrés venus du Royaume-Uni, de Chine, et même de Roumanie et de Pologne ont, en proportion, plus souvent suivi des études supérieures que les natifs français.

À l'inverse, il y a extrêmement peu (environ 1 %) de Français nés en France à n'avoir reçu aucune instruction, quand c'est le cas d'une proportion significative des immigrés marocains ou sénégalais, par exemple. Mais dans ces deux cas, la proportion d'immigrés ayant suivi un enseignement supérieur est plus importante : respectivement 19 % et 27 % des immigrés de plus de 18 ans.

Globalement, la France ne reçoit pas non plus "toute la misère du monde" mais aussi, assez largement, ses élites : selon l'étude, "les personnes qui émigrent vers la France sont plus souvent diplômées du supérieur et moins souvent sans instruction que les individus du même âge et du même sexe dans leur pays de naissance."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.