Florian a perdu trois doigts et une partie du poignet
Florian a perdu trois doigts et une partie du poignet © Radio France / Sébastien Hazard

Certains font leur rentrée avec leur nouveau cartable. Mais cette semaine, un seul a repris le travail avec une nouvelle main. Florian Lopès est le premier Français à expérimenter la "main bionique", après un grave accident du travail.

Six mois de rééducation, et surtout un nouveau membre, entièrement artificiel, à maîtriser. Florian Lopès a dû beaucoup travailler avant de pouvoir reprendre le boulot.

En 2011, le jeune homme âgé aujourd'hui de 23 ans travaille pour les espaces verts de la mairie de Melun.

C'est dans ce cadre qu'il perd trois doigts de sa main gauche dans broyeur. Grièvement blessé, il doit subir plusieurs opérations, et souhaite ensuite reprendre son travail.

A ECOUTER > Grand angle: Julie Pietri a rencontré Florian Lopès

Un nouveau départ

Soutenu financièrement par la mairie, il est devenu le premier Français équipé d'une prothèse high-tech avec des doigts articulés et intelligents (une prothèse conçue par une entreprise écossaise, et qui a coûté 22.000 euros selon nos confrères de France Bleu).

Ses électrodes repèrent les stimulations musculaires et transmettent l'ordre aux doigts bioniques.

Aujourd'hui, après s'être habitué à ce nouveau fonctionnement de son propre corps, le jeune homme va pouvoir reprendre le travail. La rentrée, pour lui, c'était hier, il a déjà retrouvé ses collègues.

Le cas de Florian ouvre un nouvel espoir à d'autres travailleurs victimes d'accidents du même type.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.