C'est la 5e journée mondiale pour le droit à mourir dans la dignité. L'occasion pour l'ADMD de manifester pour demander une loi permettant à chacun de bénéficier d'une aide active à mourir. Un rapport doit être rendu fin décembre sur le sujet.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.