La "marche pour la vie" a lieu tous les ans depuis 2005. Cette année elle a une résonance particulière, à une semaine du vote d'une loi pour pénaliser la désinformation anti-IVG.

En 2015, les organisateurs de la marche pour la vie revendiquaient 45.000 manifestants (11.000 selon la police)
En 2015, les organisateurs de la marche pour la vie revendiquaient 45.000 manifestants (11.000 selon la police) © AFP / Bertrand Guay

"La marche pour la vie" est une manifestation organisée chaque année par les opposants à l’avortement. Cette année, elle a lieu ce dimanche : plusieurs milliers de personnes sont attendus au départ de la place Denfert-Rochereau à 13h30 pour défiler jusqu'à la place Vauban, dans le 7e arrondissement.

La loi contre l'entrave numérique à l'IVG votée la semaine prochaine

Cette année, les organisateurs de cette manifestation espèrent une forte participation, après notamment une campagne de communication dans la presse puis sur des panneaux d'affichage (de façon illégale).

La date de cette marche tombe en effet à une semaine du vote sur un projet de loi combattu par les pro-vie et anti-IVG. La semaine prochaine, l'Assemblée nationale doit adopter le projet de loi contre "l'entrave numérique à l'IVG" qui pénalise les sites internet pratiquant de la désinformation sur l'interruption volontaire de grossesse, se faisant passer pour des sites d'information.

Sens commun et le Pape parmi les soutiens

Deux autres facteurs donnent aux organisateurs de cette manifestation l'espoir d'une mobilisation plus importante que les 45.000 manifestants revendiqués l'an dernier (11.000 seulement selon la police) : d'une part, l'approche de l'élection présidentielle et le soutien du mouvement Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous au sein du parti Les Républicains, et dont plusieurs membres ont intégré l'équipe de campagne de François Fillon pour la course à l'Elysée .

D'autre part, un autre soutien de taille: celui du pape François : dans une lettre adressée aux organisateurs, il encourage les participants à la manifestation de ce dimanche à "édifier une civilisation de l'amour (...) et une culture de la vie".

REPORTAGE | Géraldine Hallot a rencontré une mère de famille de 4 enfants qui manifestera ce dimanche après-midi

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.