Bébé en couveuse
Bébé en couveuse © CC Tom & Katrien

L'activité de la maternité du centre hospitalier Sud Essonne à Dourdan est suspendue provisoirement à partir de lundi matin, 8h. C'est ce qu'a annoncé hier soir l'agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France

Cette décision rarissime fait suite à la mort d'un nouveau-né le 30 juin dernier. L'inspection menée par l'ARS révèle de graves dysfonctionnements au sein de l'établissement.

Certaines disposition réglementaires n'étaient pas respectée au moment de mort du bébé et elles ne le sont toujours pas. C'est la conclusion sans appel de l'inspection menée mardi dernier à la maternité de Dourdan.

L'Agence régionale de la santé ne veut pas en dire en plus sur les circonstances du décès, mais elle pointe des problèmes d'organisation du personnel et des locaux inadaptés.

La sage femme était-elle seule ce jour là, ce qui est contraire au protocole ? C'est ce qu'affirme une source hospitalière. Une autre source évoque l'utilisation d'une salle de pré-travail pour les acouchements.

Conclusion de l'Agence régionale de santé : les conditions ne sont pas réunies pour assurer la sécurité de la prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux nés. L'ARS qui s'étonne en plus de n'avoir été prévenu que 3 mois plus tard, le 25 septembre, de la mort du bébé .

Julie Pietri a rencontré le père du bébé et le directeur de la maternité de Dourdan

La maternité de Dourdan sera donc fermée pendant plusieurs jours, voire semaines le temps de remédier aux dysfonctionnements. Dès lundi, les accouchements se feront dans 3 établissements voisins du département de l'Essonne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.