D’après une étude publiée ce vendredi, la prise d’une seule pilule quotidienne combinant des principes actifs contre l’hypertension, le cholestérol, ainsi que de l’aspirine, réduirait d’un tiers le risque d’infarctus et d’AVC chez les personnes d’âge mûr.

Meilleure observance, coût moins élevé : la multi-pilule présente plusieurs avantages.
Meilleure observance, coût moins élevé : la multi-pilule présente plusieurs avantages. © Getty / ShutterWorx

Regrouper plusieurs médicaments contre l’hypertension et le cholestérol avec de l’aspirine dans une seule pilule, à prendre quotidiennement : l’idée date d’une vingtaine d’années. Mais une nouvelle étude parue ce vendredi 23 août dans la revue médicale The Lancet est la première réalisée à grande échelle pour en mesurer les effets sur la durée.

7 000 personnes âgées de 50 à 75 ans ont ainsi participé à l’expérience. 90% d’entre elles n’avaient pas d’antécédents cardiaques. Résultats observés : le fait de prendre ce cocktail de médicaments a réduit le risque d’accidents cardiovasculaires (infarctus, AVC...) de 34%, avec des résultats identiques chez les hommes et les femmes. 

Meilleure observance et coût moins élevé

Cette pilule surnommée "polypill" présente plusieurs avantages. À commencer par une meilleure observance : prendre un seul comprimé au lieu de trois est évidemment plus simple, le traitement est donc mieux respecté. Le coût serait également moins élevé. "Plus des trois quarts des 18 millions de personnes qui meurent de maladies cardiovasculaires chaque année vivent dans des pays à revenus faibles ou intermédiaires", rappelle le docteur Nizal Sarrafzadegan, de l'Université des sciences médicales d'Ispahan, co-auteur de l’étude, cité par l'AFP.

Il faut néanmoins souligner que la prise en charge des maladies cardiovasculaires ne fait pas l’unanimité. Un certain nombre d’études publiés ces dernières années minimisent le rôle des statines, utilisées pour faire baisser le cholestérol, de même que celui de l’aspirine pour empêcher la formation de caillots. Or ces deux médicament entrent dans la composition de cette multi-pilule.

D’autres essais devront être menés afin de décider s’il y a lieu de la généraliser. Aux États-Unis, après vingt ans de recul, la mortalité par maladies cardiovasculaires stagne.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.