C'est l'étape intermédiaire du déconfinement progressif lancé par le gouvernement le 19 mai dernier : à partir de ce mercredi, de nouveaux assouplissements entrent en vigueur, en particulier pour les cafés et les restaurants, ainsi que dans l'organisation du travail.

Les piscines couvertes font partie des lieux qui peuvent rouvrir à partir de ce mercredi
Les piscines couvertes font partie des lieux qui peuvent rouvrir à partir de ce mercredi © AFP / Sandrine Marty / Hans Lucas

Après la réouverture des lieux de culture et des terrasses le 19 mai dernier, et avant la fin du couvre-feu, prévue pour le 30 juin, ce mercredi 9 juin marque une nouvelle étape essentielle dans le processus de déconfinement progressif décidé par les autorités à l'issue du précédent confinement, qui aura donc duré du 3 avril au 19 mai. 

Alors que les indicateurs épidémiologiques sont en cours d'amélioration dans le pays, avec un taux d'incidence en-dessous de 100 dans la quasi-totalité des départements, et un nombre de patients en réanimation sous la barre des 2500, cette nouvelle étape du déconfinement présente de nombreux changements, dont un recul du couvre-feu et la mise en place du pass sanitaire.

Pour se déplacer

Après un recul du couvre-feu à 21h le 19 mai dernier, celui-ci recule à nouveau ce 9 juin : il faudra désormais être rentré chez soi à 23h maximum. De 23h à 6h du matin, l'attestation de déplacement restera donc en vigueur pour les mêmes motifs qu'actuellement : déplacements professionnels, raisons de santé, sortie des animaux, etc. Il faudra attendre le 30 juin pour la fin complète du couvre-feu. 

Dans l'espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes restent pour le moment interdits

Dans les restaurants et les bars

C'est l'un des grands changements : à compter de ce mercredi, les salles des restaurants et des bars pourront ouvrir, et pas seulement leurs terrasses. Mais cela ne se fait pas sans conditions : les restaurants ne pourront accueillir que 50% des clients qu'ils peuvent accueillir habituellement en salle, afin d'éviter que les personnes ne s'entassent à l'intérieur – le tout avec une limite de 6 par table, et toujours l'interdiction de consommer debout. À l'extérieur, la jauge en terrasse repasse à 100%, mais le nombre de convives à table ne change pas, c'est six, pas plus.

À cela vient s'ajouter un nouveau dispositif, à la fois attendu et redouté (le site Numerama a notamment remarqué un comportement parfois étrange de cette fonction) : les carnets de rappel numériques. À l'instar de ceux mis en place à l'été 2020 au format papier, ceux-ci existent déjà en version dématérialisée, grâce à des QR codes lisibles dans l'application TousAntiCovid, permettant d'être alerté si une personne qui se trouvait au même endroit que vous a été testée positive – et qui s'enrichit d'une nouvelle "alerte orange", indiquant simplement que vous avez été au même endroit qu'une personne positive, vous invitant à vous faire tester, l'alerte passant au rouge en cas de cluster. Le cahier de rappel au format papier reste toutefois disponible. 

Au travail

Après des mois de recommandation de télétravail complet pour ceux qui le peuvent, la situation s'assouplit à compter de ce mercredi. Le retour progressif au bureau a été l'objet de discussions avec les partenaires sociaux, et c'est à chaque entreprise de déterminer son nombre minimum de jours télétravaillés – tout en respectant une jauge de 4m2 par personne. Les "pots" et moments de convivialité redeviennent également possibles. 

Mais encore une fois, cela n'est pas sans conditions : les gestes barrières restent de rigueur – et tout particulièrement le port du masque et l'aération des bureaux. Quant aux pots, ils sont recommandés en extérieur. Les cantines sont également autorisées à rouvrir. 

Dans les commerces et les lieux de culture

Tous les commerces sont autorisés à rouvrir depuis le 19 mai. En revanche, la jauge est élargie : de 8m2 par personne, on passe à 4m2 par personne. Les grands salons peuvent rouvrir leurs portes, en accueillant jusqu'à 5000 personnes : mais à partir de 1000 personnes, ils devront exiger le nouveau pass sanitaire, permettant d'attester d'un schéma complet de vaccination, d'une contamination passée ou d'un test PCR récent.

Dans la culture, les musées sont soumis à la même jauge que les commerces : la jauge est élargie de la même manière, avec 4m2 par personne. Dans les théâtres, cinémas, zoos ou festivals (assis) en plein air, la jauge passe de 35% à 65% de la totalité des places disponibles

Pour les plus grands événements, la jauge maximale est désormais de 5 000 personnes, mais là aussi, au-delà de 1 000 participants, il faudra montrer patte blanche avec un pass sanitaire. Et pour l'heure, les festivals debout restent interdits. 

Le sport, grand gagnant de cette nouvelle étape

C'était l'un des derniers grands secteurs à attendre son déconfinement, il arrive petit à petit : les gymnases, les salles de sport et les piscines couvertes vont pouvoir rouvrir leurs portes, avec une jauge fixée à 50% et avec la présence du fameux cahier de rappel numérique, avec un QR code. Seuls les sports de contact seront interdits à l'intérieur – mais autorisés à l'extérieur, avec une limite de 25 personnes en plein air, et sans limite dans les établissements sportifs en extérieur, dont les stades. 

Du côté des spectateurs, là aussi, le sport en public va pouvoir reprendre pleinement. Après que Roland Garros a donné l'impulsion début juin, les événements professionnels en plein air (donc notamment dans les stades) pourront accueillir jusqu'à 5 000 personnes (ou une jauge de 65% pour les plus petites enceintes). Encore une fois, au-delà de 1 000 personnes, il faudra le pass sanitaire. Côté sport amateur, la jauge sera fixée à 500 personnes. 

Et aussi…

D'autres établissements jusqu'ici fermés vont pouvoir ouvrir leurs portes : 

  • Les établissements thermaux repassent à une jauge de 100%.
  • Les casinos peuvent rouvrir aussi, mais avec des jauges ajustées selon le nombre de personnes qu'ils accueillent et le type de jeux. 
  • Les visites guidées sont autorisées en plein air
  • Les bibliothèques restent sur une jauge maximale d'un siège sur deux 
  • Les pacs et mariages sont possibles avec une place sur deux occupée
  • Les enterrements en plein air sont possibles, avec 75 participants au maximum. 
  • Les écoles de danse peuvent à nouveau accueillir les élèves majeurs, mais dans une limite de 35% d'élèves présents par classe. 

En revanche, les discothèques restent les grandes oubliées de cette nouvelle étape. Le président Emmanuel Macron a indiqué qu'il donnait rendez-vous "le 21 juin" pour en savoir plus sur leurs modalités de réouverture.