[scald=220209:sdl_editor_representation]MILAN (Reuters) - La justice milanaise a condamné jeudi l'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi à une peine d'un an de prison dans le cadre d'une affaire de violation du secret de l'instruction relative à un scandale bancaire remontant à 2005.

Berlusconi, qui nie toute malversation, peut faire appel. En vertu du droit italien, il ne devrait purger aucune peine de prison tant que tous les recours en appel n'auront pas été épuisés.

Il est également en procès actuellement dans le cadre de deux autres affaires, pour fraude fiscale présumée et relations sexuelles tarifées avec mineure.

Manuela D'Alessandro; Eric Faye pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.