La Bretagne et le littoral atlantique ont été les premiers touchés, avec de violentes rafales de vents, de fortes pluies et des risques d'inondations localisées.

En raison de ces mauvaises conditions météorologiques, un cargo s'est échoué cette nuit dans le Morbihan.

"A 02h00, le TK BREMEN, un cargo de 109 mètres, battant pavillon de Malte et transportant du ballast s'est échoué sur la côte à deux kilomètres au sud de l'embouchure de la ria d'Etel", écrit la préfecture maritime de l'Atlantique dans un communiqué.

"Une fuite s'est déclarée sur l'une des soutes de combustible de propulsion occasionnant une pollution sur la côte", ajoute la préfecture, qui précise que les membres d'équipage sont en cours d'évacuation.

A 02h00 du matin, la dépression se trouvait au nord du Cotentin et elle se dirigeait vers la Somme et le Pas-de-Calais.

"Dans l'intérieur des terres, on a relevé de très nombreuses rafales entre 90 et 100 km/h", avec des pointes au-delà de 110 km/h en Ille-et-Vilaine, écrit Météo France dans un bulletin.

Elle ajoute que ces rafales devraient atteindre dans la journée de vendredi 120 à 130 km/h, voire localement 140 km/h sur le littoral.

"Le vent fort génère de très puissantes vagues occasionnant de forts déferlements sur la façade atlantique, notamment au moment de la pleine mer en matinée de vendredi", dit Météo France.

En Ile-de-France, le trafic aérien pourrait être perturbé sur les aéroports d'Orly et de Roissy en raison des impératifs de sécurité imposés lorsque des vents soufflent au-delà de 100 km/h, a prévenu Aéroports de Paris. Des retards ne sont pas exclus.

La préfecture de police de Paris prévoit des vents violents susceptibles de provoquer des dégâts de jeudi minuit à vendredi 15h00. Elle appelle les habitants et automobilistes à limiter leurs déplacements.

Les intempéries ont déjà entraîné des coupures d'électricité dans plusieurs milliers de foyers ces derniers jours en Bretagne et ERDF (Electricité Réseau Distribution France) craint de nouvelles pannes avec les prochaines perturbations.

Les préfectures du Finistère et du Morbihan ont appelé la population à la plus grande vigilance, notamment sur le littoral.

La tempête devrait être passée vendredi soir.

Patrick Vignal, Gérard Bon et Bertrand Boucey

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.