embouteillage
embouteillage © MaxPPP

Utiliser les bandes d'arrêt d'urgence pour décongestionner le trafic en cas d'embouteillage, une idée sur laquelle travaillent les services du secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier. Une idée qui est loin de faire l'unanimité.

Il s'agirait de donner la possibilité aux véhicules de transports en commun, aux taxis voire aux usagers pratiquant le covoiturage, d'utiliser les bandes d'arrêt d'urgence des autoroutes et voies rapides afin d'en fluidifier le trafic aux heures de pointe. Frédéric Cuvillier assume:

Je lance le débat sur les bandes d'arrêt d'urgence, parce qu'elles sont mal utilisées

Du côté des associations d'usagers, on est plutôt dubitatif, voire hostile, à l'instar de Christophe Ramond, porte-parole de l'association Prévention routière:

Cette bande est insdispensable pour la sécurité et l'accès des secours

Le ministre s'appuie très certainement sur l'expérimentation en cours depuis 2005 en Ile de France à l'embranchement entre l'A4 et l'A86. Mais aussi sur celle menée depuis 2007 à l'entrée de Grenoble.Le directeur adjoint des routes de l'Isère, Hervé MONET, a détaillé cette expérience à Florence Paracuellos

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.