L'Agence nationale du médicament annonce ce vendredi qu'elle retire des pharmacies l'Uvestérol D et l'Uvestérol A.D.E.C.

La vitamine ADEC retirée aussi des pharmacies
La vitamine ADEC retirée aussi des pharmacies © Maxppp / Alain DELPEY

A la suite du décès d'un nourrisson de 10 jours après la prise d'Uvestérol D, l'Agence nationale du médicament (ANSM) a suspendu, le 4 janvier dernier, la vente de cette vitamine prescrite à un million de bébés en France. L'ANSM annonce ce vendredi le retrait du circuit de distribution de tous les lots d’Uvestérol D disponibles sur le marché.

Le cocktail de vitamines ADEC des mêmes laboratoires Crinex est également concerné. L’Uvestérol VITAMINE A.D.E.C. est également retiré des officines mais son utilisation reste possible à l’hôpital.

►►►LIRE | Suspension de la vente de vitamine D avec pipette

Il existe d'autres formes de vitamines D pour les nourrissons qui, elles, ne sont pas remises en cause. L'ANSM affirme d'ailleurs que l’approvisionnement en médicaments contenant de la vitamine D est garanti sur l’ensemble du territoire national. C'est en effet le mode d'administration de l'Uvestérol D et non pas la molécule en elle_même qui est soupçonnée d'être à l'origine du décès du nourrisson par arrêt cardio-respiratoire.

Si votre enfant a pris de l'Uvestérol D ou de l'Uvestérol ADEC, il ne court aucun danger selon l'ANSM et le ministère de la Santé.

Un numéro vert a été mis en place pour toute information : le 0800 636 636

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.