La Commission européenne veut mettre fin au changement d'heure. Reste à chaque pays-membre à donner sa position et à décider si c'est l'heure d'été ou d'hiver qui est abolie, ou si le statu quo est décidé.

Le changement d'heure sera-t-il aboli en octobre 2019 en Europe ?
Le changement d'heure sera-t-il aboli en octobre 2019 en Europe ? © Getty / Classen Rafael / EyeEm

Actuellement, une soixantaine de pays appliquent le changement d’heure dans le monde. La Commission a lancé une consultation l'été dernier. Plus de quatre millions de personnes ont répondu, et 84 % des Européens interrogés se sont prononcés pour la fin du changement d’heure. 

Parmi les 84% qui ont choisi la fin du système actuel, 56 % des citoyens étaient plutôt favorables à l’heure d’été, et 36 % à l’heure d’hiver. Seuls les Grecs et les Chypriotes veulent garder le système actuel. 

Le Royaume-Uni ne veut pas, lui non plus, quitter le système actuel, ce qui complique un peu plus les choses pour l'Irlande, car le pays serait coupé en deux zones horaires différentes, l’Irlande du Nord d'un coté (province qui appartient au Royaume-Uni) et l'Irlande (pays indépendant). Les Irlandais devraient être consultés sur le sujet dans les mois à venir.

Selon une proposition de directive européenne, les États membres ne changeront plus leur heure légale à partir du 1er avril 2019. Chaque État membre devra avoir consulté sa population d'ici là et avoir notifié son choix "sur la base d’éventuelles consultations et évaluations au niveau national et en concertation avec d’autres États membres".  

Si le pays décide de rester définitivement à l'heure d'été, il sera passé pour une dernière fois à l'heure d'été fin mars 2019.  Si le pays a choisi de rester définitivement à l'heure d'hiver, il passera définitivement pour une dernière fois à l'heure d'hiver le 27 octobre 2019.
S'il choisit le statu quo, il passera fin mars à l'heure d'été, puis le 27 octobre 2019 à l'heure d'hiver, et renouvellera ces opérations chaque année. 

Heure d'été ou heure d'hiver ? 

À l'origine de la résolution européenne, la députée européenne écologiste Karima Delli estime que le système actuel est obsolète, que l'heure d'été est nocive pour la santé et qu'elle ne remplit pas le rôle pour lequel elle a été instaurée en 1976 à savoir réaliser des économies d'énergie. 

Les études démontrant un accroissement des accidents de la route ou des troubles du sommeil lors du changement d'heure, doivent être prises au sérieux

La Commission laisse la liberté de choix à chaque État. 

Les pays souhaitant revenir définitivement à l'heure d'hiver auront la possibilité de le faire une dernière fois le 27 octobre 2019, après quoi les changements ne seront plus possibles. La Commission demande toutefois à tous ses membres de décider, en consultation également avec leurs pays frontaliers. Le Portugal (79%), Chypre (73%) et la Pologne (72%) souhaitent rester à l'heure d'été. La Finlande (48%), le Danemark (46%) et les Pays-Bas (45%) souhaitent rester à l'heure d'hiver. 11% sont sans opinion sur le choix à effectuer. 

Que va faire la France ? 

Lors de la consultation européenne, les Français ont voté pour l'arrêt du changement d'heure. Ils étaient 52 % à préférer l’heure d’été, 38 % l’heure d’hiver et 10 % étaient sans opinion. On ignore si une consultation nationale sera organisée avant la date butoir européenne du  1er avril 2019. 

Déjà en 2015, un sondage montrait qu'une large majorité de Français préfèreraient rester définitivement à l'heure d'été :

En 2015 les Français avaient majoritairement choisi de rester à l'heure d'été
En 2015 les Français avaient majoritairement choisi de rester à l'heure d'été © Visactu / Visactu

► ECOUTER | Le téléphone sonne : Faut-il remettre en cause le changement d'heure ? Débat

Si le calendrier proposé par Bruxelles est respecté, le changement d'heure du 31 mars 2019 serait ainsi le dernier passage obligatoire à l'heure d'été.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.