Vendredi soir, la France a connu un nouveau record : 617 000 vaccinations en 24 heures, d'après le ministère de la Santé, plus encore que la veille. Voici quelques indicateurs pour savoir où en est la campagne vaccinale.

À ce jour, 17 130 308 personnes ont reçu au moins une injection, soit 25,6 % de la population totale.
À ce jour, 17 130 308 personnes ont reçu au moins une injection, soit 25,6 % de la population totale. © AFP / Hans Lucas / Martin Bertrand

Le gouvernement mise tout (ou presque) sur la vaccination. Jeudi, Emmanuel Macron a inauguré un nouveau "vaccinodrome", le premier à Paris, installé au parc des expositions de la Porte de Versailles. Selon le chef de l'État, “la campagne se poursuit à marche forcée” et doit continuer sur cette lancée. D'ailleurs, il a annoncé à cette occasion l'accélération du calendrier. La vaccination des plus de 50 ans est avancée de quelques jours (le 10 mai, au lieu du 15) et tous les majeurs pourront, sans critère d'âge ou de comorbidité, à partir du 12, se faire vacciner quand il reste des doses disponibles. 

Les objectifs seront-ils atteints ? Oui, insiste le gouvernement qui vise les 20 millions de premières doses injectées au 15 mai, puis les 30 millions un mois plus tard. Pour comprendre où en est la campagne vaccinale, voici les chiffres essentiels de cette fin de semaine.  

617 822 vaccinations en 24 heures, record en France

Jeudi soir, Olivier Véran s'est félicité de voir la campagne de vaccination battre un record : plus de 600 000 vaccinations réalisées en 24 heures en France. Ce record a été battu vendredi avec, selon le ministère de la Santé, 617 822 injections depuis la veille. Le 30 avril, la barre des 575 000 injections quotidiennes avait été franchie pour la première fois. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Globalement, ces derniers jours, le nombre moyen d'injections chaque jour est en nette progression avec plus de 430 000 piqures en moyenne. Sur la journée du 6 mai, les secondes doses représentaient près de 40 % des piqures, 60,7 % pour les primo-injections.   

À noter aussi que ce nombre ne correspond pas au nombre effectif de vaccinations effectuées en 24 heures mais au nombre d'injections déclarées. Il comporte donc sans aucun doute une part de rattrapages dans les saisies. 

25 % de la population a reçu au moins une dose

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 17 130 308 personnes ont reçu au moins une injection, soit 25,6 % de la population totale et 32,6 % de la population majeure et 7 386 030 personnes ont reçu deux injections, soit 11 % de la population totale et 14,1% de la population majeure. 

Près de 85 % des soignants ont reçu une première dose  

Selon les données de Santé publique France, 84,8 % des professionnels de santé ont reçu au moins une première dose de vaccin. Ce chiffre prend en compte les personnes identifiées comme professionnels quel que soit leur lieu d’exercice (libéral, établissement de santé privé ou public, établissement médico-social, Ehpad ou USLD, etc.) 46 % sont complètement vaccinés. 

Néanmoins, ce chiffre n'inclus pas celles et ceux qui auraient pu se faire vacciner avant le 28 janvier. Par ailleurs, comme pour les résidents en Ehpad, ces données "doivent être fiabilisées", précise Santé publique France, qui évoque un risque de "surestimation" très certainement "liée au fait que des personnes ont été enregistrées comme professionnels de santé sans l’être réellement ou sans être en activité (par exemple, les agents non professionnels de santé travaillant en milieu hospitalier ou en ESMS, ou les professionnels de santé retraités)"

67 % des vaccinations se font avec du Pfizer

La majorité des personnes vaccinées aujourd'hui en France l’ont été avec le vaccin Pfizer/BioNTech. Pour les premières doses, cela représente 67,9 % des vaccinations. 23,9 % avec AstraZeneca et 7,7 % avec Moderna. Au quotidien, on peut confirmer, grâce à notre graphique, que le vaccin de Pfizer est bel et bien majoritaire, y compris ces dernières semaines.  

Moins de 30 000 doses AstraZeneca par jour actuellement

D'ailleurs, en dépit des efforts de communication pour rassurer sur ce sérum, l'usage du vaccin AstraZeneca est aujourd'hui en recul. En jaune sur notre courbe, on constate qu'il représente depuis début mai moins de 30 000 doses chaque jour sur les centaines de milliers d'injections effectuées en France.