Gardasil
Gardasil © MaxPPP / Julio Pelaez

Le Haut Conseil de la Santé Publique propose une vaccination en milieu scolaire dès l'âge de 9 ans. Il s'est montré très rassurant sur les données recueillies : non seulement cevaccin est très efficace, mais il n'y a pas de lien avec l'apparition de maladies comme la sclérose en plaques. Pourtant ce vaccin est boudé en France. Chaque année 3000 nouveaux cas de ccancers du col de l'utérus survienent entrainant 1 millier de décès.

La France est en queue de peloton des pays industrialisés : 20% seulement des jeunes filles de 16 ans ont reçu une vaccination complète contre par exemple 65% au Danemark . Avec 7 ans de recul et plus de 170 millions de doses délivrées dans le monde, on ne peut pas retenir de lien de causalité entre cette vaccination et la survenue de maladies auto immunes, mais la défiance demeure.Le professeur Philippe Descamps, Chef du service de gynécologie du CHU d'Angers doit expliquer tous les jours à des parents réticents qu'il n'y pas pas de risque.

Il n'y a pas d'augmentation des maladies auto immunes

Aujourd'hui la vaccination, gratuite, est recommandée chez les jeunes filles de 11 à 14 ans, avec un rattrapage possible jusqu'à 19 ans. La pratiquer en milieu scolaire comme au Royaume Uni ou en Australie, permettrait de toucher davantage de jeunes filles et de faire disparaitre à terme non seulement le cancer du col de l'utérus , mais aussi les 40 000 lésions pré cancéreuses constatées chaque année.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.