Jupes jugées trop courtes, jeans troués, la direction du collège et lycée Emile-Loubet à Valence a décidé la tolérance zéro pour les tenues qui lui déplaisent

Tenue très très correcte exigée, à la cité scolaire Emile-Loubet
Tenue très très correcte exigée, à la cité scolaire Emile-Loubet © Capture d'écran Google Map

C'est avec son tweet que l'affaire a commencé. Lorsque cette élève de terminale au lycée public Emile-Loubet a été interpellée par la direction à l'entrée du lycée parce qu'elle portait une tenue jugée "indécente" de par la longueur de sa jupe. La lycéenne s'est photographiée et a posté sa tenue pour que les autres en jugent.

Depuis, les langues se sont déliées et les élèves dénoncent ce qu'ils considèrent comme les excès de la proviseure et de son adjointe et visant uniquement les élèves du sexe féminin. Seraient ainsi bannies les jupes courtes, mais aussi les shorts, les jeans troués et même le rouge à lèvres s'il est trop foncé.

Tenue décente exigée

"C’est une atteinte à la liberté d'expression" protestent certaines lycéennes. D'autres s'insurgent contre l'interdiction des jeans troués uniquement au genoux : "Il y a une limite à avoir mais juste une fente aux genoux ce n'est pas indécent", insiste une adolescente. "C'est juste la mode , ça ne tue personne de mettre des trous".

Pour la proviseure, Pascale Frantschi, qui réfute tout sexisme, l'interdiction vient "des abus de certaines élèves venues avec des tenues incorrectes". Selon elle, sur certains pantalons, "ce ne sont pas des trous, il n'y a quasiment plus de jean". C'est cela, selon la proviseure, qui l'a obligée à dire "plus de trous et puis voilà". Le règlement intérieur a été modifié en conséquence.

Les élèves dénoncent, elles, des renvois à la maison pour se changer mais surtout des exclusions, des remarques faites aux seules femmes et l'atteinte à la "liberté d'expression".

Interrogé sur France Info ce jeudi, François Charlon, directeur de cabinet du recteur de Grenoble dont dépend le lycée Émile Loubetn a expliqué que "le règlement intérieur de l'établissement précise qu’il faut une tenue correcte" mais qu’il n’y a jamais eu "d’interdiction dans le lycée, mais des recommandations".

Un rassemblement est prévu mardi 4 avril devant l’établissement scolaire.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.