La "machine" baccalauréat est sur les rails. L'épreuve de philo attend les candidats au bac général ce mercredi.

Epreuve de philosophie du bac
Epreuve de philosophie du bac © Maxppp / Céline Levain

Le nombre de candidats est en légère hausse : 690 000, soit 20 000 de plus cette année. Mais la répartition ne change pas : la moitié des élèves passent un bac général, un peu moins d'un tiers un bac professionnel, et un élève sur 5 un bac technologique.

Le bac pro, qui fête ses 30 ans cette année, comprend 5 nouvelles spécialités comme par exemple aéronautique, aviation ou encore gestion des pollutions.

Pour cette édition 2016, le plus jeune des candidats a 14 ans et le plus âgé 82 ans. Rappelons que le candidat le plus âgé de l’histoire du bac l'a passé l'année dernière à 93 ans … et que le candidat le plus jeune avait 11 ans et 11 mois, c'était en 1989.

L'organisation est toujours aussi impressionnante. 2900 sujets (en comptant les sujets "de secours"),  4 millions de copies à corriger, 170 000 correcteurs. Le bac se passe dans 85 pays étrangers. Et il coûte 80 euros par candidat.

Les résultats seront connus le mardi 5 juillet.  Le taux de réussite  ne cesse de progresser. L'an dernier, il a atteint près de 88% toutes filières confondues. C'est 77% d'une génération qui obtient le baccalauréat. A sa création en 1809, 31 candidats seulement avaient été reçus.

Du côté des notes,en 2015, 12 % des candidats ont eu moins de 10 et ont donc été "recalés", tandis que 42 % des candidats ont eu entre 10 et 12, 27 % des candidats ont eu une note comprise entre 12 et 14, 13 % des candidats ont eu entre 14 et 16 et 6 % des candidats ont eu plus de 16.

Les chiffres du bac
Les chiffres du bac © Radio France / Visactu

Consulter : Bac philo option Inter

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.