Interrogé sur l'abandon du port du masque obligatoire en extérieur, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a laissé entendre que la mesure pourrait bien prendre fin dès le 30 juin.

Dans les rues de Pau, août 2020
Dans les rues de Pau, août 2020 © AFP / Jean-Marc Barrère / Hans Lucas

Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, interrogé lundi sur RTL, à la veille de l'ouverture de la vaccination aux 12-17 ans, a laissé entendre que la mesure du port du masque obligatoire en extérieur dans les espaces publics, pourrait bien prendre fin d'ici peu

Interrogé sur la question de la fin de l'obligation de porter un masque en extérieur cet été, Jérôme Salomon a répondu : "Si tout se passe bien, on lèvera encore un certain nombre de contraintes, le 30 juin, si les conditions le permettent." Malgré tout, le port du masque demeurera obligatoire en intérieur, a-t-il ajouté. Et "les mesures barrière demeureront : le lavage des mains, les distances et faire attention dans les grands rassemblements".

Ces propos ont néanmoins provoqué un contre-feu immédiat en haut-lieu : "Aucune décision n'a encore été prise concernant le port du masque en extérieur dans les prochaines semaines, qui reste donc la règle. Les experts scientifiques seront amenés à se prononcer au cours du mois de juin sur une évolution de cette règle", a ainsi précisé le ministère de la Santé, dans une déclaration faite dans la foulée de l'interview donnée par le directeur général de la Santé.

Pour certains, une mesure qui "n'a plus beaucoup de sens"

La question de la levée de cette restriction se pose alors que les chiffres de l'épidémie en France sont moins inquiétants, et que la mesure du couvre-feu, toujours imposé à 23h, est de plus en plus difficile à faire respecter. Ainsi, le Dr Hélène Rossinot, médecin de santé publique interrogée le matin même sur France Inter, reconnaissait également que "porter le masque en intérieur, avec l'aération, c'est très important, mais en extérieur, ça n'a pas beaucoup de sens".

Interrogé par le JDD, alors que la barre des 30 millions de Français vaccinés vient d'être franchie, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale tient le même discours. Le professeur Alain Fischer est lui favorable à ce que le port du masque en extérieur ne soit plus imposé aux personnes vaccinées : "À l'extérieur, oui, à partir de fin juin ! Les centres de contrôle américain et européen des maladies estiment que c'est raisonnable. On ne va pas porter le masque à vie ! Mais il faut le garder dans les transports en commun, les commerces, à l'intérieur."