Entendre votre correspondant avant même qu'il ait décroché, c'est ce que permettait une faille dans le logiciel FaceTime d'Apple. En attendant un correctif logiciel, l'entreprise américaine a tout simplement bloqué la fonction sur tous ses téléphones, tablettes et ordinateurs.

La fonction FaceTime de groupe est l'une des nouveautés majeures du système d'exploitation iOS 12
La fonction FaceTime de groupe est l'une des nouveautés majeures du système d'exploitation iOS 12 © AFP / JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Cette faille, majeure et très simple à reproduire, a été révélée lundi soir, d'abord aux Etats-Unis puis dans le monde entier : elle permet ni plus ni moins que d'entendre tout ce que dit un correspondant alors qu'il ne vous a pas encore répondu, sur l'application FaceTime, qui permet de passer des appels audio et vidéo entre les appareils Apple (iPhone et iPad sous iOS, Mac sous macOS). Et en particulier la fonction "FaceTime de groupe", largement mise en avant par l'entreprise dans ses dernières conférences - et qu'elle vante largement dans ses campagnes de publicité, chanson de Michel Delpech à l'appui. 

Pour la marque à la pomme, qui avance régulièrement le fait qu'elle protège le mieux possible la vie privée de ses utilisateurs, l'information fait tâche. D'autant plus que la faille de sécurité était accessible à tout un chacun : il suffisait pour cela d'appeler un correspondant, puis de lancer la fonction "appel de groupe" en ajoutant son propre contact à la conversation. Avant même que le correspondant ait répondu, il devenait donc possible d'entendre tout ce qu'il se passait chez lui. Pire encore, si le correspondant appuyait sur l'un des boutons physiques de son appareil (volume, verrouillage), le flux vidéo se déclenchait également. 

Apple a annoncé qu'un correctif logiciel arriverait "plus tard dans la semaine". En attendant cette mise à jour, Apple a bloqué les serveurs de l'application. Jusqu'à nouvel ordre, il est donc impossible de passer des appels de groupe sur FaceTime - nous avons en effet tenté de reproduire le bug, sans succès. 

 Il n'y a donc plus de risque, a priori, que vos conversations soient espionnées. Par principe de précaution, toutefois, il est recommandé de désactiver FaceTime dans les réglages de votre iPhone ou iPad, en attendant le correctif logiciel. 

Reste à savoir combien de personnes ont été impactées par ce bug, qui affectait au moins les appareils tournant sur la dernière version en date du système d'exploitation, iOS 12.1. Sur Twitter, une utilisatrice avait signalé la faille il y a une semaine déjà. Elle affirme n'avoir eu, à l'époque, aucun retour d'Apple. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.