Les trois experts nommés par le Conseil d'état ont remis aujourd'hui leur pré-rapport. Selon eux, Vincent Lambert se trouve non pas dans un état de conscience minimale, mais dans un état végétatif, avec des chances d'amélioration peu probables. Il semble que son état se soit un peu dégradé depuis la dernière expertise de 2011. Néanmoins ses réactions ne sont pas interprétables, ni dans le sens de l'arrêt ni dans le sens de la prolongation des soins. Le Conseil d'état rendra son avis avant l'été.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.