En 2009, le laboratoire P4 travaillait sur le virus H1N1
En 2009, le laboratoire P4 travaillait sur le virus H1N1 © MaxPPP / LE PROGRES/GUIOCHON STEPHANE

Il est installé à Lyon. C'est l'unique structure civile du genre en France. Créé en 2000, le laboratoire P4-Mérieux travaille sur les agents pathogènes les plus dangereux comme H1N1 ou Ebola. Manuel Valls vient inaugurer son extension.

Derrière de grandes surfaces vitrées, la sécurité est maximale. Il n’existe qu’une dizaine de laboratoires civils du même genre dans le monde. Avec son extension, celui de Lyon double sa surface et devient le plus grand laboratoire européen de haute sécurité biologique.

Le reportage de Claude Cordier, à Lyon

1 min

L'extension du laboratoire P4 à Lyon

Aujourd’hui géré par l’Inserm , l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, il pourra désormais mieux organiser ses activités. Avec les 200 m2 supplémentaires, une animalerie va être installée. Par ailleurs, les activités de recherche et de diagnostic sont désormais séparées. Enfin, l’examen des bactéries pathogènes sera également possible. Il ne nécessite pas les mêmes équipements que celui des virus et les deux ne peuvent donc pas cohabiter dans la même pièce.

Un laboratoire unique au monde

L’extension permettra aussi d’imposer moins de pauses dans les recherches. Le laboratoire est en arrêt de maintenant huit semaines tous les 18 mois. Désormais, les chercheurs pourront basculer d’une unité à l’autre sans arrêter leurs travaux.

En 2000, le laboratoire est né de la volonté de Charles Mérieux, décédé en 2001, qui l'a financé à hauteur de 50 millions de francs via la fondation de son empire pharmaceutique. A l'époque, il avait investi 50 millions d'euros. la nouvelle extension en a coûté 11. Il voulait développer des programmes pour aider les pays en voie de développement parce que les pays du Nord serait un jour confrontés aux mêmes maladies. En janvier 2004, la fondation Mérieux a transféré la gestion du P4 à l'Inserm.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.