Latifa Ibn Ziaten
Latifa Ibn Ziaten © MaxPPP/La Provence/Thierry Garro

Trois mois après les attentats de Paris, trois ans après ceux de Toulouse, Latifa Ibn Ziaten, mère d'une des victimes de Mohamed Merah, a emmené en Israël et dans les territoires palestiniens une quinzaine d'adolescents du Val-d'Oise

Les 17 jeunes franciliens sont arrivées la semaine dernière (mercredi 22 avril) au Proche-Orient avec l'association Imad de Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier soldat abattu par Mohammed Merah, qui a tenu faire découvrir Israel et la Palestine à ces collégiens et lycéens d'origines diverses.

Latifa Ibn Ziaten qui sillonne sans relâche les établissements scolaires pour détourner les jeunes de l'extrémisme depuis qu'elle a perdu son fils Imad en mars 2012, tué par Mohamed Merah.

Si elle refuse d'en faire un voyage politique, Latifa Ibn Ziaten rappelle qu'il faut faire tomber les clichés qui gangrènent la jeunesse française.

Nicolas Ropert a passé la journée de dimanche avec le groupe. Reportage

Le groupe sera reçu ce lundi soir à l'ambassade de France à Tel Aviv avant de s'envoler pour la France demain, mardi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.