Un avion d'EgyptAir à l'approche de l'aéroport du Caire, le 19 mai 2016
Un avion d'EgyptAir à l'approche de l'aéroport du Caire, le 19 mai 2016 © Reuters

L'armée égyptienne a annoncé vendredi matin avoir trouvé des débris de l'A320 qui s'est abîmé en mer la veille, au large des îles grecques. La marine a "déjà récupéré des effets personnels" . Les boîtes noires, elles, sont toujours recherchées.

Les débris de l'avion d'EgyptAir disparu jeudi au-dessus de la Méditerrannée ont été localisés vendredi matin par l'armée égyptienne. La découverte a eu lieu dans une zone maritime située à 290 km au nord d'Alexandrie, ville côtière d'Egypte. "Nous sommes en train de retirer de l'eau tout ce que nous pouvons" , explique la marine dans un communiqué.

Effets appartenant à des passagers

La marine poursuit ses recherches sur la zone, afin de retrouver désormais les bôites noires de l'Airbus accidenté. Elle dit par ailleurs avoir "déjà récupéré des effets personnels appartenant à des passagers ".

►►► RELIRE - "Le vol MS804 entre Paris et Le Caire s'est abîmé en mer"

Le vol MS804 devait atteindre Le Caire vers 3h du matin
Le vol MS804 devait atteindre Le Caire vers 3h du matin © Radio France

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait demandé jeudi soir à "tous les appareils de l'Etat, de la marine et de l'armée de l'air d'intensifier les opérations de recherches " pour tenter de retrouver les débris de l'appareil.

À bord, 66 personnes

Le vol MS804, parti mercredi soir de l'aéroport parisien Roissy Charles-de-Gaulle a disparu des radars, avec 56 passagers et 10 membres d'équipage à bord.

Parmi ces personnes,30 Égyptiens, 15 Français, et une dizaine d'autres nationalités . Un petit garçon et deux bébés figuraient également au nombre des passagers. Le vol MS804 se trouvait à 37.000 pieds d'altitude et était entré depuis 20 minutes dans l'espace aérien égyptien quand le contact a été perdu par les radars. L'appareil, un Airbus A320, était alors à quelque 280 kilomètres des côtes égyptiennes.

Attentat ou accident ? Toujours pas d'explication

Les causes de la catastrophe restent mystérieuses. Dans un premier temps, la compagnie EgyptAir a indiqué qu'un "signal de détresse" avait été émis par le vol MS804, "quelques minutes avant de perdre disparaître des écrans radars ". Le message "a été capté à 02h26 GMT, moins de 10 minutes avant que l'avion ne cesse ses contacts ", détaillait un responsable d'EgyptAir. Soit une demi-heure environ avant l'heure prévue de son atterrissage au Caire.

Pourtant, quelques heures plus tard, l'armée égyptienne affirmait qu'aucun message de détresse n'avait été enregistré.

Aucune hypothèse ne peut être écartée pour l'heure dans la disparition de l’avion, même si un acte terroriste semble "plus probable " qu'une défaillance technique, selon un ministre égyptien.

La détresse des familles

Au Caire, jeudi, une cellule de crise a été aménagée à la hâte, au sein de l'aéroport, pour accueillir les proches des passagers et membres de l'équipage disparus dans l'accident. Un suivi psychologique est apporté aux familles. Tant que les débris du vol MS804 n'ont pas été retrouvées, certains continuent d'espérer que leur fille, leur mère, leur père, est encore en vie.

►►► ECOUTEZ le reportage de notre correspondant au Caire, François Hume-Ferkatadji

Deux numéros ont été mis en place, pour les proches souhaitant obtenir des informations. Le +202 2598 9320 permet de contacter les autorités égyptiennes. Pour joindre le Quai d'Orsay au sujet du vol EgyptAir, composez le 01 43 17 55 95.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.