Des ateliers créatifs proposent de recycler des déchets du quotidien pour en faire des décorations de Noël. De quoi soulager la planète et le porte-monnaie.

En quelques coups de ciseaux, on transforme des rouleaux de papier toilette en étoiles de Noël.
En quelques coups de ciseaux, on transforme des rouleaux de papier toilette en étoiles de Noël. © Radio France / Rosalie Lafarge

Des fêtes de Noël généreuses et responsables, c'est possible. En cette période qui tourne parfois à la surconsommation et au gaspillage, certains se laissent tenter par la tendance "zéro déchet" et notamment pour la décoration. Plutôt que d'aller acheter de nouvelles boules en plastique et de jeter celles de l'an dernier, des amateurs choisissent de les fabriquer eux mêmes. Pour aider les moins expérimentés, il existe, comme par exemple à Paris, des ateliers pour apprendre à faire sa déco zéro déchet.

Pour cela, rien de compliqué... Des petits pots de bébé, du carton d'emballage, des bouchons de liège ou encore des rouleaux de papier toilette : avec un peu d'imagination et quelques coups de ciseaux, tout peut devenir une jolie décoration de Noël.

"Les enfants sont assez fiers et surpris de voir ce qu'ils peuvent fabriquer"
"Les enfants sont assez fiers et surpris de voir ce qu'ils peuvent fabriquer" © Radio France / Rosalie Lafarge

"Quelque fois, on jette directement dans la poubelle, alors qu'on peut faire des belles choses" résume Salomé, 9 ans, qui participe à l'atelier. "On utilise des choses qui ont déjà servi" explique la fillette, pour éviter de "polluer la planète"

"La magie de Noël, c'est aussi fabriquer avec nos mains des choses que l'on va garder"

Mais les adultes aussi sont sous le charme. À 30 ans, Charlotte se voit déjà répéter l'opération à la maison : "La magie de Noël c'est aussi d'être ensemble, d'être avec sa famille" et pas uniquement de se "faire péter le bide avec de la dinde" mais plutôt fabriquer des éléments "avec nos mains, des choses qu'on va garder et non jeter à la poubelle".

À la tête de l'association Kaléidospote, qui organise ces ateliers déco zéro déchets, Annie Nomed fait passer son message : même à Noël, on n'est pas obligé de surconsommer et ça marche : "Les enfants sont assez fiers et surpris de ce qu'ils sont capables de faire en partant de matériaux qu'on n'a pas achetés." 

Cela permet au moins de réduire un peu le volume de la poubelle pendant les fêtes. Un volume pas vraiment négligeable : à Noël, on produit en moyenne 20 % de déchets de plus que d'habitude.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.