Comment bien protéger sa vie privée sur Facebook ? Plus le temps passe, plus la réponse semble complexe. Les paramètres de confidentialité du réseau social sont incompréhensibles pour le profane, et un jeu en ligne s'en moque jusqu'à l'absurde...

Un jeu parodie les paramètres de confidentialité de Facebook
Un jeu parodie les paramètres de confidentialité de Facebook ©

Vite, vite, ma vie privée est menacée par de nouvelles conditions d'utilisation de Facebook ! Non, "je ne veux pas qu'on envoie automatiquement à mon patron les photos de mes soirées arrosées". Oui, "je veux qu'on masque mon activité sur des sites honteux". ET NON, "JE NE VEUX PAS ÊTRE PRÉVENU QUAND MES PARENTS ONT DES RELATIONS SEXUELLES" !

Aïe, trop tard, les règles ont déjà changé. Impitoyable, le chronomètre du "simulateur réaliste de sécurité Facebook" ne vous laisse que quelques secondes pour prendre connaissance des conditions d'utilisation imaginaires et farfelues de ce site parodique, avant de vous imposer la vision d'un Mark Zuckerberg ricanant.

Un jeu parodie les paramètres de confidentialité de Facebook
Un jeu parodie les paramètres de confidentialité de Facebook ©

Amusant, certes, mais aussi un peu inquiétant. Car concrètement, peu d'utilisateurs du (vrai) réseau social connaissent toutes les options liées à leur vie privée sur Facebook, et encore moins où elles se trouvent sur le site.

Saviez-vous, par exemple, qu'il sera prochainement impossible de ne pas apparaître dans le moteur de recherche du réseau ?

Grignoter la vie privée

Facebook a en effet annoncé un changement dans ses conditions d'utilisation. Jusqu'ici, une option permettait d'être relativement "invisible" pour les utilisateurs que vous ne connaissiez pas. Le réseau social a annoncé vendredi dernier que cette possibilité allait prochainement disparaître, arguant qu'elle était de toute façon obsolète : l'accès à une partie du profil d'un inconnu était déjà largement possible dans plusieurs cas particuliers (publication d'un commentaire, citation dans un statut...)

Sale temps aussi chez les concurrents : Google + devrait prochainement utiliser les photos de ses membres pour des publicités ciblées, et Twitter vient d'autoriser l'envoi de messages privés par l'ensemble des "followers" d'un compte (une option qui peut être activée ou désactivée... dans les paramètres de confidentialité du site).

À la fin de la partie, face à ce Zuckerberg hilare, on rit un peu jaune.

image lien émission netplusultra
image lien émission netplusultra © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.