La 11e édition de la Route du Rhum a été emportée par Francis Joyon, au terme d'une bataille finale contre François Gabart à couper le souffle. Les deux navigateurs sont arrivés avec 7 minutes d'écart et un nouveau record pour cette traversée.

Francis Joyon à bord de son multicoques "IDEC Sport"
Francis Joyon à bord de son multicoques "IDEC Sport" © AFP / SEBASTIEN SALOM GOMIS

Il y a longtemps qu'un "finish" de la Route du Rhum n'avait été aussi serré. À 62 ans, Francis Joyon a remporté dimanche in extremis la onzième édition de la mythique course entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, au nez et à la barbe de François Gabart.

Établissant un nouveau record, Francis Joyon a franchi la ligne à 23h21, heure locale, soit 7 jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes de traversée, à peine 7 minutes et 8 secondes avant François Gabart.

"J'avais l'impression de passer vraiment dans la foule"

"Je voyais François revenir comme un avion" a expliqué Francis Joyon qui a pris conscience de sa victoire "une minute avant l'arrivée". "J'étais à batailler, mais sans réussir à passer François. Cela s'est vraiment fait sur la remontée du canal des Saintes. J'ai serré la côte effectivement beaucoup plus au niveau du phare dès le début [...] J'entendais les gens. Je me suis dit, oh là je suis passé trop près. J'avais l'impression de passer vraiment dans la foule. J'ai dû passer à 20 m du phare. Après j'ai collé à la côte pour ne pas être pris dans le couloir descendant. Je me suis retrouvé dans une position complètement différente de François. C'est un peu ça qui a fait que j'ai pu repasser devant."

Puis dans dernière ligne droite, France Joyon voyait François Gabart revenir très fort sur lui : "Je voyais sa position. Il était à 18 nœuds. Il arrivait sur moi comme un avion. J'ai viré pour me placer entre lui et la ligne d'arrivée mais c'était un petit peu juste pour moi. Tout à fait intelligemment, François s'est placé plus haut. Il était en position favorable. La rotation de vent, le dernier virement, cela a été un moment de grande inquiétude parce que je voyais François revenir comme un avion. J'étais content d'arriver avant lui."

C'est la septième fois que le "Menhir de Locmariaquer" prend le départ de la Route du Rhum. Mais depuis sa première participation, en 1990, jamais le navigateur n'était parvenu à s'imposer. "J'étais content de réussir, j'avais l'impression de rééditer l'exploit de Mike Birch pour qui j'ai beaucoup d'admiration", a souligné Joyon, en référence à la toute première édition de la course, en 1978, où le Canadien Mike Birch avait arraché la victoire de 98 secondes sur Michel Malinovsky.

© AFP / Vincent LEFAI, Dario INGIUSTO
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.