Alors que la Coupe du monde féminine de football démarre le 7 juin prochain, plus de la moitié des billets de ce Mondial 2019 ont déjà été vendus, tandis que sept matchs affichent complets depuis plusieurs semaines.

 Les joueuses Emily Reissmann, Julia Landenberger and Leonie Sroehr de l'équipe de football féminine d'Allemagne lors d'un match amical contre la France le 7 mai 2019 à Rambouillet, France.
Les joueuses Emily Reissmann, Julia Landenberger and Leonie Sroehr de l'équipe de football féminine d'Allemagne lors d'un match amical contre la France le 7 mai 2019 à Rambouillet, France. © Getty / Johannes Simon

Qui a dit que les matchs de football féminin passionnaient moins de spectateurs que les rencontres masculines ? Cette année le Mondial féminin 2019 a déjà écoulé plus de la moitié de ses billets spectateurs, à un peu plus de trois semaines des festivités, comme le révèle France Bleu, qui indique les matchs pour lesquels des places sont encore disponibles.

Sept matchs, dont la rencontre d'ouverture France-Corée du Sud (qui se déroulera sur la pelouse du Parc des Princes à Paris), sont déjà complets, tout comme les deux demi-finales les 2 et 3 juillet, et la finale le 7 juillet au Groupama Stadium de Lyon.

Plus de place non plus pour Pays-Bas-Cameroun au Stade du Hainaut de Valenciennes le 15 juin, pour Nigeria-France à Rennes (Roazhon Park) le 17 juin et pour Suède-États-Unis au Stade Océane du Havre le 20 juin. 

Plus aucune place à Lyon

La plupart des stades qui accueillent ce Mondial 2019 de foot féminin affichent à moitié plein... Sauf Lyon, où plus aucune place n'est en vente pour les rencontres prévues au Stadium. À Nice, 3 000 places ont filé en une semaine, depuis l'annonce des 23 joueuses françaises sélectionnées. Six autres matchs devraient bientôt se jouer à guichets fermés. Deux se déroulent au Parc des Princes (États-Unis-Chili, le 16 juin, et un quart-de finale le 28 juin), mais on peut aussi citer États-Unis-Thaïlande le 11 juin et Pays-Bas-Canada le 20 juin à Reims, ainsi qu'Allemagne-Espagne le 12 juin et Italie-Brésil le 18 juin à Valenciennes : ceux-là devraient également bientôt afficher complet.

Passer la barre des 250 000 licenciées

Au total, neuf villes accueilleront les rencontres des 24 équipes nationales présentes. Pour ces rencontres, les billets ont été mis en vente à partir de neuf euros : 60% des billets achetés l'ont été en France, 15% aux États-Unis, 5% aux Pays-Bas et autant au Royaume-Uni. Le football féminin français rassemble actuellement 180 000 licenciées : l'objectif de la fédération est d'atteindre 200 000 à 250 000 licenciées après la Coupe du monde.

Foot féminin : le programme de l'équipe de France jusqu'à fin juin
Foot féminin : le programme de l'équipe de France jusqu'à fin juin © Visactu / Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.