Le Gallois Alex Thomson a terminé ce vendredi matin à la deuxième place du 8e Vendée Globe, en 74 jours, 19 heures et 35 minutes.

Alex Thomson à son arrivée, aux Sables d'Olonne
Alex Thomson à son arrivée, aux Sables d'Olonne © AFP / Jean-Sébastien Evrard

"Aujourd'hui c'est ta journée Alex, profites-en à fond !" : voilà ce qu'a dit Armel Le Cléac'h ce vendredi matin au navigateur Alex Thomson, arrivé 16 heures après lui au bout du Vendée Globe, aux Sables d'Olonne. Le Gallois âgé de 42 ans a passé la ligne d'arrivée vers 8h35, terminant son tour du monde en 74 jours 19 heures et 35 minuts à bord du monocoque Hugo Boss.

Alex Thomson, qui a avoué n'avoir dormi que cinq heures ces trois derniers jours, a franchi la ligne après un duel intense avec Armel Le Cléac'h pendant toute la course. Ces derniers jours, l'écart entre les deux navigateurs s'était resserré, avant que le Français ne s'envole vers la ligne d'arrivée jeudi. Malgré tout, Alex Thomson s'est dit "extrêmement heureux" de sa performance.

"Je lui souhaite de revenir dans quatre ans, il est sur la bonne voie"

"On s’est félciités mutuellement, je lui ai dit un grand bravo pour sa course", a déclaré Armel Le Cléac'h sur France Inter ce vendredi. "Il m’a mené la vie dure mais je suis très heureux pour lui qu’il ait fini aujourd’hui ce Vendée Globe en 74 jours lui aussi", a-t-il ajouté, souhaitant à son ex-adversaire "de revenir dans quatre ans parce qu'il est sur la bonne voie !"

ECOUTEZ - Armel Le Cléac'h invité de Bruno Duvic sur France Inter

En effet, il y a quatre ans c'était Armel Le Cléac'h qui arrivait deuxième de la course, derrière François Gabart. "J'avais vécu une déception : terminer à trois heures de François Gabart ça avait été dur à vivre... Mais finalement lorsqu'on arrive sur le ponton, qu'on retrouve tout le monde, on oublie un peu ça".

"Cette année, Armel avait tout"

De son côté, Alex Thomson reconnaît que "pour gagner, il faut tout avoir, un bateau rapide - peut-être pas le plus rapide, un bateau fiable, une équipe fantastique, la bonne préapration. Et je pense que cette année, Armel avait tout", a-t-il déclaré à son arrivée aux journalistes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.